Coup de coeur

Belle orientation

Depuis plusieurs années, leurs chemins se croisent. Les membres du Kw Kwatyor et Vincent Philéas ont fini par se retrouver sur une destination commune : l’Orient. Un maillage de talents, de cordes et de percussions à découvrir dans une création musicale atypique et voyageuse.

« Nous nous connaissons depuis plusieurs années et nous nous croisions régulièrement aux détours des couloirs et salles de profs des différents CRR de l’île. L’envie de travailler ensemble était réciproque, mais il a fallu attendre le bon moment pour trouver une voie commune ». Cette voie, ce sera l’Orient.

Niels, le violoncelliste du Kw Kwatyor présente alors à Vincent une série de morceaux provenant du Maghreb, Azerbaïdjan et d’autres pays du bassin méditerranéen qu’il est en train de revisiter avec ses comparses Kahina, Marc-André et Eva. Les échelles utilisées pour les gammes orientales, différentes de l’échelle occidentale, titillent ce Philéas adepte des expériences nouvelles. Et les arrangements réalisés par ces cordistes frappent l’oreille du percussionniste qui ; habitué du roulèr, du djembé et des congas ; s’empresse de ressortir sa darbouka un peu oubliée.

Le dialogue musical se crée, l’échange et le partage se font naturellement. C’est décidé, ils feront la route ensemble.

Pour parfaire le voyage, il faudra tout de même plusieurs mois de répétitions. « Outre les adaptations et arrangements, il fallait aussi trouver le juste équilibre sonore entre les deux familles instrumentales - violons, alto, violoncelle et percussions diverses - ».

Avec Oriental Road, le Kw Kwatyor sort des sentiers battus de la musique dite « classique » et Vincent Philéas de celui, qu’il a lui même bien balisé, du maloya. À l’arrivée : une somptueuse fusion de cordes et de percussions, un parcours variant du classique au contemporain, une navigation entre jazz et impros, un medley d’esthétiques occidentales et orientales. Cette création s’annonce comme un fabuleux voyage vers l’Orient.