Bibliothèque

Sous les lunettes de Zerbinette

Cinquante nuances de Grey

Tout d’abord cher lecteur, je dois t’avouer ceci : en pleine ascension du dernier Yann Moix, Naissance, 1114 pages tout de même, je me suis dit qu’une petite pause de frivolité raviverait sans doute mes ardeurs de lectrice.

Je me procure donc sous le manteau le roman le plus vendu au monde dans l’année 2012 : Cinquante nuances de Grey, ou le Marquis de Sade, revu et corrigé par Walt Disney. Ah !!! Déception, quand tu nous tiens...

Il était une fois une étudiante en littérature à l’université de Washington qui n’avait jamais entendu parlé de Sade, était toujours vierge de corps et d’esprit, et possédait la sagacité de la poule d’élevage. Il était une fois un brillant homme d’affaire de 27 ans qui gérait une multinationale mais passait son temps à baiser, conduisait des planeurs et des hélicoptères, avait de belles chemises en lin et de sérieux problèmes d’enfance. Lorsqu’Anastasia Rencontre le beau et ombrageux Christian, c’est l’alchimie. Jusqu’à ce qu’il lui avoue ses tendances de dominant et lui mette sa première fessée.

Donc cher lecteur si tu as envie de vrais frissons pervers et secrets, lis Sade. Si tu aimes les fessées, tourne toi vers Rousseau. Et si tu veux lire une bluette allégée en clichés, lis La bicyclette bleue de Deforges. Car ce roman tant vendu amoncelle les platitudes, mièvreries et lieux communs en tous genre, coupant systématiquement nos émois, et c’en est insupportable.

Les scènes érotiques sont pourtant bien écrites, arrêtons de jouer les blasés, mais voilà qu’au cœur de l’action, l’auteur nous pond des phrases comme : "Non seulement il est beau, mais il représente le summum de la beauté masculine" (p.34) ou encore "ses abdos ondulent lorsqu’il marche, il est vraiment à tomber" (p.140) et enfin, liste non exhaustive, "il est sans aucun doute l’homme le plus beau de la planète" (p.399). Et voilà comment la syntaxe peut brutalement faire retomber le soufflet.

Cinquante nuances de Grey d’EL James, 516 p., éditions JC Lattès.