Festival

Electro éclectique

Les Electropicales ont 10 ans : ça se fête. Une fois encore, le festival promet 4 jours « d’agitation festive », avec plus de 20 artistes locaux et internationaux choisis juste comme il faut. Ça fait beaucoup à détailler ici, alors je vous en présente trois qui ont retenu mon attention.

SOLSTICE : Faut que ça groove !

  • Jeudi 3 mai 18h-20h
  • Sauvage | Plage des Brisants | St-Gilles | Gratuit

De l’afro beat au disco, de l’acide House au UK Garage en passant par la techno, Solstice fait parti des révélations 2017 de la jeune scène Océan Indien. Déjà présent aux Electropicales l’année dernière, il a su marquer des points dans le cœur du public.

L’homme dégage quelque chose de solaire. Sa personnalité se traduit par des sets d’une immense générosité. « Initiant un voyage intérieur à l’aide d’un fin mélange de sonorités, les mixs de Solstice sont le reflet de sa véritable personnalité. Sa musique célèbre la joie de vivre, l’intensité dans la passion et l’extase dans le silence ». Une ambiance festive, empreinte de chaleur et d’énergies sereines, avec la signature d’un bonhomme au sourire sincère et au plaisir contagieux, que demander de plus pour entamer cette soirée de jeudi ?


SAMA : paix, amour et bordel, dansons !

  • Vendredi 4 mai 2h-4h
  • Palaxa - Cité des Arts | St-Denis | 23€/soirée

Il y a près de dix ans, la jeune Palestinienne Sama est devenue la première DJ, hommes et femmes confondus, à mixer de la techno dans les bars de Ramallah, en Cisjordanie. Depuis, ses teufs ont fait des émules. La belle sait rapper, et c’est dans des battles de breakdance qu’elle a passé ses premiers disques. Elle joue aujourd’hui une « techno martiale et cérébrale ».

Un temps designeuse sonore pour le cinéma, elle a développé une hypersensibilité aux bruits, à certaines boucles. « Je bosse sans casque, avec la fenêtre ouverte, le son de la ville ne me parasite pas, au contraire. Je pense que c’est par ce biais, un peu vaporeux, proche du rêve, que je parviens à composer ». Par exemple, le kick sur son dernier album est tiré d’un vrai battement de cœur. La personnalité de la demoiselle me rend curieuse d’entendre ce qu’elle crée.


CARL CRAIG : Le légendaire de détroit

  • Samedi 5 mai 2h-4h
  • Fanal - Cité des Arts | St-Denis | 23€/soirée

Artiste influent de la Motor City, communément appelée l’école de la Techno de Detroit, Carl Craig est un vétéran. Si l’on se penche sur ses premières sorties de 1989 à 1992, « on peut voir à quel point la variété sauvage de sa musique ancienne a jeté les bases de sa carrière ».

En 30 ans, il a su se réinventer et se maintenir à flot, devenant une véritable référence. Il a eu la chance de servir d’inspiration et d’influence à d’innombrables artistes de la scène musicale électronique underground, ainsi qu’à des groupes comme Caribou, Underworld, Hot Chip et LCD Soundsystem. Hissé au rang de légende de la techno, cet artiste majeur et immanquable clôturera cette dixième édition du festival.

Lalou


LA PROG DES ELECTROPICALES 2018 DETAILLEE JOUR PAR JOUR :