Zoom

Et la cuisson pour vous ?

Rdv avec un enfant de la télé pour un spectacle un peu saignant mais juste à point.

Thierry Marquet commence sa carrière sur le petit écran, comme chroniqueur sur France 2, dans l’émission de Ruquier « On a tout essayé ». Caméras cachées, portraits décalés et autres, il se fait rapidement remarquer. On le voit ensuite dans diverses émissions sur Direct 8. En 2005, lors d’un stage d’improvisation théâtrale, il rencontre le comédien Alfred Dumont. De leurs premiers échanges émerge l’idée d’un show sur scène. Avec le soutien de la directrice du Point Virgule, Caroline Burnat, il monte et présente son premier spectacle en duo « Alfred et Thierry ». Plus tard, avec l’aide de quelques grands noms du showbiz, il réalise son premier One Man Show en 2008 : ce format s’avère son créneau de prédilection. « Saignant mais juste à point » est son troisième, éclos en 2015, co-écrit avec Christian Couret et Alister.

« Fallait pas s’asseoir devant »

Pince-sans-rire, l’humoriste traite de sujets brûlants et de nouveaux phénomènes de société, cruciaux s’il en est, tels que la cigarette électronique ou le covoiturage. Patrick Bruel en prend gentiment pour son grade et le One Man du show joue au mentaliste. Thierry Marquet fait beaucoup participer le public, se servant de cette interaction comme support à ses improvisations. Le style se veut corrosif. Il faut lui reconnaître un certain sens de la répartie : mordant, certes, mais pas si saignant que ça. Vous pouvez y aller en famille sans crainte de choquer belle-maman. En somme, le titre dit bien ce qu’il veut dire. Saignant ou juste à point, c’est une question de goût.

Lalou