Festival

Komidi 2018

Festival pas pareil

Du 23 avril au 5 mai, nous aurons droit à la crème d’Avignon et de la Réunion. Le théâtre pour tous est à l’honneur dans le Festival Komidi. Et pour élargir encore l’accessibilité au public, les spectacles seront diffusés dans le Sud Sauvage, mais aussi cette année dans des communes et salles du Grand Sud et de l’Ouest.

L’entrée n’est qu’à deux balles mais pas les spectacles...

KOMIDI, c’est peut-être le festival le plus populaire de l’île. Pourquoi on l’aime bien ? D’abord, parce si tu ne peux pas aller au théâtre, il fait en sorte que le théâtre vienne à toi… jusque dans les Hauts et les écarts du Sud. Ensuite, parce qu’il est à portée de tout porte-monnaie, avec certains prix proches de l’euro symbolique : tu vas pouvoir aller au théâtre avec toute ta famille si tu as envie. Ajoutons à ça son côté pédagogique : il entre et vit dans les écoles, de la maternelle au lycée et apporte son lot de résidences et d’ateliers. Enfin, et surtout, c’est une sélection exigeante et excellente de spectacles et d’artistes (les meilleurs d’Avignon et de la Réunion).

Pour parler de l’édition 2018, je passe le micro à Philippe Guirado, président de l’association, et Olivia Pradel Fernandes, bénévole chargée de la communication.

  • C’est quoi l’idée de départ de KOMIDI ?

Le festival est né il y a 10 ans de la volonté de quelques irréductibles, Philippe Guirado en tête, de faire venir dans le sud sauvage (qui était une région un peu oubliée de la culture théâtrale) des spectacles pour tous.

Au départ (en 2008), il a reçu 1000 spectateurs. Le festival a grandi petit à petit pour atteindre désormais 31 000 spectateurs, dont 14 000 scolaires, qui assistent gratuitement aux représentations pendant les 12 jours du festival.

Il y a une réelle volonté pédagogique derrière le festival. Le positionnement est clair : culture pour tous. Le prix ne doit pas être un obstacle au théâtre. C’est comme ca que nous amenons des pièces multi primées aux tarifs de 1 et 3€.

Notre programmation est éclectique : du très jeune public, de la comédie romantique, du théâtre contemporain, en passant cette année par bon nombre de pièces musicales.

  • Le festival représente souvent un tremplin pour certains artistes. Quid des petits nouveaux ?

Cette année nous recevons 146 artistes de métropole, Suisse, Belgique et de la Réunion, bien entendu.

En fait nous recrutons nos pièces à Avignon, donc on ne peut pas dire que nous lançons des artistes. Nous avons fait venir, par contre, des pièces en avant-première comme « Intra Muros » l’année dernière, d’Alexis Michalik. L’année dernière nous avons également programmé « La Main de Leila », qui est nommé aux Molières cette année dans 2 catégories.

Pendant le festival il y a 3 ans, il y a eu une rencontre entre le groupe de musique local Saodaj et la compagnie Suisse Interface. Cette rencontre a donné lieu à un accueil du groupe reunionnais en Suisse et a la création d’un spectacle joué cette année en avant première sur Komidi : « Vive la vie ».

  • Une petite anecdote à nous raconter ?

Une de nos salles est un cinéma le reste de l’année. Une fois un jeune homme arrive sur sa moto avec sa copine derrière lui et nous demande « c’est quoi le film ce soir ? » On lui répond « non, ce soir c’est du théâtre ». « Ah non, ça je comprendrais rien et puis c’est trop cher » dit-il. On l’invite donc à entrer, puisque la séance n’est qu’à 1 euro. Dubitatif et déçu de ne pas voir un bon film, il tente quand même. A la sortie il nous a remerciés. Nous le voyons maintenant régulièrement sur nos spectacles.

  • Et c’est quoi vos coups de cœur pour cette année ?

Notre tête d’affiche cette année est l’humoriste Guillaume Meurice, chroniqueur sur France Inter. Mais il y a également « RuyBlas » de la compagnie les Moutons Noirs, « FlonFlon » des Epis noirs, et bien entendu « Du vent des fantômes » de la troupe belge la Fabrique Imaginaire, reconnu mondialement, et qui vient nous jouer le 3eme volet de leur trilogie.

Mes coups de cœur…Toujours difficile à dire, tant les pièces sont différentes. « Contes l’Isba » et « l’Ecorce des rêves » pour les spectacles tout public, « Guillaume Meurice » pour son spectacle caustique, « Maligne » et enfin « RuyBlas » pour son côté classique revisité.

A vous maintenant de venir faire vos propres avis. Dépêchez-vous : à ce prix et pour cette qualité, les places filent à une vitesse record…

Vous pouvez consulter le programme édité par le festival en allant ici

Lalou


  • Festival KOMIDI
  • Du 23 avril au 5 mai | St Paul, St Pierre, Petite île, St Joseph, St Philippe | 1€/3€

La prog détaillée des spectacles, par jour et salles :