Discothèque

You reap what you sow

Grèn Sémé, l’album

Après cinq ans d’aventures scéniques et une avalanche de prix depuis 2011,  la bande à Carlo De Sacco sort un premier album joliment produit par le sorcier Yann Costa. 

Depuis toujours, la musique de Grèn Sémé est impossible à définir en un seul mot. C’est-à-dire que le terme "maloya" ne lui suffit pas. Il y faut ajouter une fantaisie transgenre, parler de "maloya-quelque-chose", pour dire tout le groove, le tropicalisme grand angle, la variété des thèmes et des langues mélangées dans cette chanson-fusion qu’ils ont choisi, pour leur part, d’appeler "maloya évolutif". Comme Sabouk avant eux, comme Tropicadero aussi, ils tissent autour de la tradition musicale réunionnaise des compositions jazzy accrocheuses et chaloupées, dont le super tubesque Papiyon, salsa la kour guillerette et joliment efficace.

Passé par le studio de Yann Costa pour dubiser cette riche cuisine, ce premier album en ressort avec un son chaud et direct, avec les claviers sucrés et limite ringardos souvent employés dans la musique réunionnaise avantageusement remplacés par des rhodes plus musqués. Mais malgré la forte personnalité du producteur punky très amateur d’effets, Grèn Sémé conserve une identité musicale d’une rondeur acoustique cajolante, et surtout un esprit très chanson : "pour nous, la musique est un ornement, elle doit d’abord habiller le texte", précise le chanteur-auteur-leader Carlo De Sacco. 

Car Grèn Sémé, c’est aussi (et surtout) l’univers éthico-poétique de ce garçon cultivé à la voix chaude, qui cite Hegel dans une critique sarcastique de l’aliénation du travail (Le travail), parle d’identité et du malaise social réunionnais (Véy), et beaucoup d’amitié (Rémy). Poésie en bandoulière, en créole souvent, en français parfois, quête de sens et d’ouverture, humanité rieuse, Grèn Sémé taille son chemin espiègle en 11 chansons jolies, entre lucidité et refus du morose, avec une joie de garnement savamment cultivée, parce qu’on sent bien qu’avec Brel, Sacco voudrait "devenir vieux sans être adulte".

François Gaertner

Grèn Sémé sera disponible au format numérique dès le 12 juillet.  La version CD sera vendue à la sortie des concerts, et pourra être commandée sur le site gren-seme.re

En concert : le 12 juillet dès 19h à la ferme pédagogique Lou’ Cachet.