Actu

La street culture pour les nuls

À peine inaugurée, la Cité des Arts devient téci, et ouvre ses portes à toutes les formes de la culture urbaine.

Nous sommes en 2016 et vous venez de vous réveiller après un coma de 30 ans. Pour vous, la banlieue c’est les faubourgs, et les jeunes c’est des loubards parigots qui chantent Laisse Bétonen jouant au flipper. Ne craignez rien, le Big-Up 974 vous met à la page.

Festival dédié aux arts de la rue, le Big Up est depuis quelques années une vitrine pour la street culture insulaire contemporaine dans toutes ses dimensions : musicale, visuelle et sportive. Tous les jours, de 14h à 2h du matin, dans le cadre en béton fort approprié de la Cité des Arts, vous serez libres de vous promener pour assister à des ateliers ou des démonstrations en tout genre.

Et quand on dit en tout genre, ce n’est pas un euphémisme, puisqu’en plus des disciplines bien établies comme le graff ou le parkour, vous pourrez vous initier à des hobbies plus tranquilles comme la corde à sauter ou la trotinette, voire à des trucs sans grand rapport avec la rue comme le Big Air Bag, où des mecs en BMX prennent de l’élan, foncent sur une rampe, font des figures dans les airs, puis retombent dans l’un de ces gros tapis de cascadeurs gonflables.

Quelque part entre le parc d’attraction familial et le musée d’une culture vivante, le Big Up propose aussi des concerts et des conférences, comme Mon Hip-Hop de Kina Kawata, où le danseur et chorégraphe explique en une heure et demie toute l’évolution de la danse hip-hop depuis ses origines aux USA jusqu’à ses évolutions actuelles à La Réunion (vendredi 11, à partir de 19h30).

Chaque soir, le Palaxa accueille trois artistes pour des soirées rap musclées avec en tête d’affiche Médine, Kenyon (photo) et le guerrier comorien Cheikh MC.