Local

Les Showdus

Qu’est ce qu’un Showdus ? Telle est la question que je me suis posée au moment d’aller rencontrer les membres de ce groupe qui se ballade avec le sourire sur toutes les scènes de l’île. Laissez-moi vous expliquer.

Le Showdus se déplace en trio. Nico avec une guitare et un micro, Kent avec une basse et Hauf avec sa batterie sous le bras. Ils sont apparus ensemble un beau jour venant chacun avec des expériences différentes et portés par une énergie commune assez dévastatrice.  

Le Showdus Nico (Showduslip) arbore et revendique une chevelure blonde qu’il ne manque pas d’agiter sur de grands riffs de guitare particulièrement inspirés. Il incarne au micro les textes écrits en commun, tantôt sérieux en racontant les vies de monsieur tout le monde, tantôt moqueur, mais toujours intègre dans son costume de rocker heureux et dans ce qu’il donne au public.  

Le Showdus Kent (Showdusgueg) est bassiste… et gaucher… ce qui, aux dires d’autres musiciens, n’est pas une sinécure… Mais quel autre bassiste sur cette île serait capable d’apporter autant d’énergie à son groupe ? Après un rapide sondage, il s’avère qu’il est le seul. Ce musicien a décidé de couper le cordon ombilical qui l’unissait à son ampli, de manière à pouvoir occuper l’espace, à bouger, à courir, à sauter dans la foule tout en restant dans le tempo.  

Le Showdus Hauf (Showdustick) est un métronome. Il martèle les fûts de sa batterie avec un léger sourire sur les lèvres, comme s’il était en communication télépathique avec elle et qu’ils se disaient de belles choses. Contrairement aux deux autres, il n’a pas de micro devant lui, vous n’entendrez donc pas sa voix (je ne vous dirai pas pourquoi), mais ce gars-là a trouvé le moyen de nous dire des choses, sa manière d’offrir sa contribution au monde qui l’entoure.  

Vous allez me dire que vous n’en savez pas beaucoup plus sur ce trio qui définit son style comme du rock explosif. Leur arrivée dans le paysage rock réunionnais a été marquée par un show incroyable en mars 2007 au Palaxa lors des Tremplins Rock. Le public et les membres du jury ont été emportés par leur fraîcheur et leur enthousiasme communicatif qui les a propulsé en première partie des icônes Burning Heads et des talentueux The Film lors du Rougail Rock qui suivit. Dès lors un public Showdus s’est créé, les suivant dans les cafés concerts et autres événements de toute l’île : Dock Session, Escales Rock au Kabardock, Nuits Alternatives au Palaxa…  

Qu’est ce qu’un Showdus alors ?  

C’est une culture cinématographique impressionnante, c’est le seul groupe de rock de l’île à avoir écrit un tube, ce sont des soirées quiches, c’est un vrai engagement dans le mouvement associatif, c’est une bonne humeur de tous les instants, ce sont des concerts à ne pas rater et un album : La Ballade de Clara Morgane.   

Cet album marque les esprits par la qualité du travail. C’est Eddy Schreyer qui l’a masterisé (The Offspring, Machine Head, Korn, Motörhead, NOFX, Iggy Pop, Slipknot....). Il a été enregistré et mixé par Mister G (du groupe Les 109) à la Possession (La Réunion). Les Showdus se sont occupés du reste. Cela nous donne un très bel objet, avec une esthétique épurée et professionnelle et un véritable son rock. Bien entendu nous y retrouvons l’incontournable « Ballade de Clara Morgane » déclaration d’amour à la fameuse actrice mais aussi « Ton aveu » ou « La cendre », véritables petits bijoux du Rock Français. Vous pourrez également profiter des pistes multimédia sur lesquelles se trouvent trois clips qu’ils ont tournés et montés dont un en version Claraoké !  

Marv - septembre 2008