Actu

Maloya Babel

« Quand tu sais d’où tu viens, tu sais où tu vas » scandent-ils. Ce qui est certain, c’est que nous, nous savons que nous irons voir Lindigo et Christine Salem au K..

Telluriques et mystiques, telles sont les couleurs de ce 3 mars saint-leusien. Après un dub halluciné du Balaphonik Sound System venu des tréfonds de territoires sonores inconnus et pourtant familiers, la soirée aura la saveur d’un son de tambour étouffé , percutant, envoutant, et de chaînes brisées. Comme un voyage engagé au cœur du maloya et de son identité.

Olivier Araste mène toujours plus loin la barque Lindigo à travers le temps en puisant dans un maloya radical. Après cinq albums emblématiques, Lindigo s’épanouit et transcende le genre en convoquant les origines malgaches de son leader. Tournés vers le passé comme vers l’avenir, les musiciens ainsi que ceux qui les accompagneront crient et chantent leurs convictions au travers d’une musique tantôt sombre et envoûtante, tantôt virevoltante, forte et intense, aux accents de funk et d’afro-beat du Brésil ou d’Afrique qui se mêlent ainsi aux chants de la Terre.

Christine Salem sera l’invitée du groupe lors de ce concert. La chanteuse-chamane donne envie de lever le poing et de la suivre dans son « maloya blues » hérité des chants d’esclaves. Entre la Réunion, les bords du Mississipi et Madagascar, la musique de Christine Salem nous rappelle l’histoire de racines communes dispersées au-delà des océans.

Après une rencontre en 2015, lors du tournage du documentaire Maloya , j’écris ton nom, Olivier Araste et Christine Salem tissent une quête spirituelle en forme d’acte de résistance. Ensemble, ils bâtissent une histoire du maloya aussi riche qu’une tour de Babel et dont les fondations sont creusées profondément, jusqu’au noyau terrestre.

Morgane Ng Tat Chung