Actu

Que de la gueule !

Label Parole, festival mini mais beau parleur, s’installe dans une ferme pour six jours de causeries animales, chansons en enclos et autres primeurs.

Sergio Grondin est, bien sûr, surtout connu pour sa fameuse collaboration avec L’Azenda, bien que des spectacles comme Kok Batay aient pu attirer l’attention de personnes de moindre importance en France, prétendus grands festivals et autres théâtres de soi disant prestige. Ce qu’on sait moins, c’est qu’il est aussi aux manettes d’un petit festival dédié aux art de la parole, qui se tiendra cette année dans l’enceinte de Lou Cachet, chouette ferme pédagogique située non loin de l’entrée du Cirque de Cilaos.

6 jours et six nuits à flanc de rempart qui se la racontent de piqueniques en histoires, de théâtre loufoque en lectures de la jolie revue Kanyar, de conte musical en tout petits concerts pour découvrir deux des grandes voix de La Réunion d’aujourd’hui, Maya Kamati et Zanmari Baré, dans des configurations intimes et inédites. Pour ceux qui l’ont raté, ce sera aussi l’occasion de faire connaissance avec Zenvièv Laokap, la couturière de tapis mendiant imaginée par deux musiciens échappés de Tricodpo.

L’évènement n’est pas sans nouveautés, puisque deux créations vont y éclore. En Attendant Dodo est un spectacle pour la jeunesse irrévérencieux et loufoque où une famille dysfonctionnelle doit subir la colère psychopathe d’un dronte survivant envenimé par le massacre des siens. Ce Jurassic Park mascarin et caustique est mis en service par un couple de conteurs, Éric Lauret et Lucie Le Renard, sous le regard artistique de Grondin lui-même. Grondin dont les mains ne sont pas plus dans ses poches que sa langue, puisqu’il a également co-écrit et dirigé Dieu, l’Œuf ou la Poule, spectacle imaginé pour le décor fermier de Lou Cachet. Une équipe de scientifiques non-nobélisables y recherche le secret originel confié par Dieu aux bestiaux, mais caché aux humains.

François Gaertner