Actu

Shake your BOTY

La plus grosse compète de hip-hop revient en force, et c’est une bonne nouvelle pour la culture.

Le film de danse est un genre aux codes bien établis. De Footlose à la série de Step-Up en passant, même, par Dirty Dancing ou Black Swan, l’enjeu est toujours le dépassement de soi et, à travers lui, la conquête de la vie. Depuis son apparition, le Hip-Hop pousse cette fusion entre l’art, le quotidien et les aspirations individuelles vers de nouvelles limites. Entre sport, mode de vie et expression culturelle, il n’a cessé d’incarner, pour ceux qui s’inscrivent dans le mouvement, une chemin vers le haut. Pour les B-Boys, bras en béton armé de la discipline, ce chemin passe par la compétition. Et le Battle of The Year – BOTY – est la plus grande d’entre elles.

Depuis les années 90, des crews du monde entier se mesurent les uns aux autres dans un mouvement de continuelle progression qui a, lentement, élevé le niveau vers des sommets. Dans ce circuit mondial de la choré, La Réunion n’est pas en reste. En 2013, Joyeux et son crew se sont hissés jusqu’à la finale française. Cette année, un documentaire revient sur le parcours de ce forçat de travail qui est entré dans la légende du Hip-Hop 974. D’une île à l’autre, le défi Hip-Hop, de Nathalie Verdier, suit les préparations croisées de Joyeux et d’un danseur mahorais, Assez, qui consacrent leur vie à la danse, et pour qui le Battle of The Year est une manière de Graal. Ce documentaire sera projeté dans le cadre des nombreuses animations de l’édition 2016.

En le regardant, une chose nous apparaît : il n’est pas donné tous les jours de voir, sur scène, des gens qui jouent leur vie. Loin des strapontins tout confort (ou pas) des institutions culturelles, le BOTY met en avant des athlètes de haut niveau pour qui l’art n’est pas un hobby ou un chemin vers la reconnaissance officielle, mais une nécessité vécue avec acharnement. Un truc qui sent le gymnase, le trottoir, et qui possède la qualité viscérale de toutes les grandes œuvres. Le genre de chose, en somme, qui peut nous redonner confiance en la culture.