Actu

Soirée NØ Format

Du haut de ses douze piges, le label indépendant NØ FØRMAT stimule les oreilles, mais aussi - chose singulière - les yeux.

Les festivités du 27 octobre à la Cité des Arts débuteront par le vernissage de l’exposition de Jérôme Witz, graphiste peintre prolifique à qui l’on doit des pochettes et des livrets pour, entre autres, le regretté Bashung, le regrettable Détroit, le dernier Renaud et Tiken Jah Fakoly.

Avec son Xpo NØ FØRMAT, l’artiste présentera ses travaux pour le label qui ne lui a jamais fait d’infidélité puisque toutes ses illustrations ont été réalisées par ses soins.

« C’est simple, c’est ça et c’est tout » disait Céline à propos de La Fontaine. Une sentence taillée pour l’ensemble de l’œuvre du graphiste pour le label. À une époque où il est de bon ton d’en faire des caisses, ici, c’est la sobriété qui nous en met plein la vue.

Avec une vingtaine d’artistes sous son aile, NØ FØRMAT transporte, bouge, surprend. Le groove et la voix claire de Mélissa Laveaux, le swing granuleux de Nicolas Repac, le blues bassa de Blick Bassy… on découvre (enfin !) quelque chose, des artistes exceptionnels, originaux. NØF sait reconnaitre le talent là où il est.

À La Cité des Arts c’est la kora et le violoncelle de Sissoko et Ségal qu’on pourra retrouver. Cinq ans après leur dernier passage sur l’île, leur fusion classico-mandingue s’annonce enchanteresse comme jamais.

Si eux connaissent déjà nos latitudes, ce sera la première fois réunionnaise d’une princesse. Ala.Ni a peut-être 20 ans, peut-être 60, voire 500. Ça ne veut rien dire ici. Car, dès que la reine brune fredonne, le temps s’arrête, capté par sa voix, immobile dans toute l’éternité.

Écoutez le doux murmure de Roses & wine, au casque, dans un bon bain, un verre de vin à la main, et vous quitterez l’époque pour le bon vieux temps des borsalinos, du jazz naissant dans les caves, des tractions avant et du whisky de contrebande. De la balistique ! Et vous avalerez tous les autres morceaux.

Et parce qu’elle sait déjà qu’une seule date ne suffira pas à nous rassasier de sa majesté, la britannique envoûtera également le Séchoir le vendredi 28 octobre.