Actu

Tomber de haut et en beauté

À l’état naturel, le corps humain est imparfait. Ne le niez pas, vous vous doutez bien que la Galathée tirée à quatre épingles du Choka laisse place, au matin, à une masse rendue hagarde par le contrecoup du mojito de trop.

Free fall, la dernière création de Sharon Fridman, chorégraphe israélien fasciné par ce besoin sociétal de se tenir droit dans un monde qui ne l’est pas, explore l’essence des lendemains de veille, quand votre corps n’est plus qu’une marionnette entre les moufles d’un neurasthénique.

Au lieu de nous imposer la grâce des artistes infaillibles, les danseurs de son éponyme compañia (car située à Madrid) doivent se maintenir dans un déséquilibre permanent, ils frôlent la chute et rendent ainsi hommage aux imprécisions qui nous collent à la peau.

Mais les professionnels qui feignent la maladresse sont légion en danse contemporaine comme au cirque. Dans les dossiers de presse, ils questionnent la gravité, la précarité de l’équilibre, la promesse sans cesse renouvelée d’une performance accomplie voire la condition humaine toute entière.

Sur scène, il s’agit surtout de se porter, se lâcher, se rattraper in extremis et donner des suées aux spectateurs qui, quand le souffle leur revient, s’interrogent : « Non mais, là, Raymond, il a pas vraiment failli tomber, le chevelu ? »

Par souci d’authentiques imperfections, les danseurs qui se jettent et qui s’enlacent, se projettent et se ramassent, ne sont pas tous des pros de la compagnie madrilène. Dans chaque ville de leur tournée, la troupe s’étoffe d’une vingtaine de danseurs amateurs briefés en quelques heures pour entrer dans une danse pourtant très exigeante.

Loin d’entacher la qualité de Free fall, les amateurs ainsi glânés ont participé à l’obtention du prix du meilleur spectacle de danse du Marché International du Théâtre et de la Danse de Huesca. De quoi nous rassurer ? À quoi bon, nous savons tous que les frayeurs font partie intégrante du spectacle.

Camicii


  • Free fall
  • 17 et 18 nov 20h | St-Denis | Téat Champ Fleuri | 12-23€

Festival Total Danse, du 3 au 26 novembre | Programme détaillé ici