Actu

Kill Kill !

Tue, tue, tue, tue, du rock pointu

Le trio KilKil joue du synth-punk à la Réunion. Le duo Kill Kill ! joue de la noise-pop en Espagne. Comme les bonnes nouvelles ont deux L, Kill Kill ! va s’envoler de ses propres ailes jusqu’à notre île pour élaborer un split album avec KilKil. Vous suivez ?

Un split album (split signifiant « diviser, partager ») est un disque qui réunit des morceaux de deux groupes plutôt copains qui partagent les frais de fabrication et de diffusion. Notre Club des Cinq va donc se retrouver pour une résidence/enregistrement au Kabardock qui se ponctuera par un concert partagé le 23 septembre puis la sortie d’un album. Je vous laisse imaginer le titre : on parie sur Killl Killl ! ou Quadruple Tuerie ?

En 2018, ça serait logique de faire venir The Kills, non ?

En tout cas, nos rockeurs n’ont pas de sous mais ils sont bosseurs et démerdards, contrairement aux préjugés magistralement résumés par Virginie Despentes (Vernon Subutex 1) : « Il en avait marre du rock, la scène hardcore et toutes ces merdes. On appelle pas ça sous-culture par hasard. Des demeurés à gueule de rien qui peuvent tenir une soirée sur les modèles d’amplis, la pédale fuzz ou les cols de chemise. Les plus évolués sont incollables en câbles, c’est une culture de garagistes qui n’ont pas voulu passer le CAP ».

À ce propos, il faut remercier Xavier Balagna de la bien nommée association « Au Fond du Garage » qui a plongé les mains dans le cambouis pour mettre en relation ces deux entités bruyantes. Également professeur d’espagnol et leader de l’excellent groupe Risk Zéro, ce monsieur s’est spécialisé dans l’import de douceurs hispaniques. Oubliez la pata negra et pensez plutôt musica furiosa. On ne le remerciera jamais assez d’avoir contribué à la venue de La Colonie de Vacances en 2013, d’avoir organisé la tournée de Furia (Western Rock Surf Noise de Cadix) en 2015 et de Miraflores (rock sévillan) en 2016.

En attendant la sortie du disque, prévue pour le premier semestre 2018, en co-production avec les deux labels des groupes (Maudit Tangue/La Réunion et Miel de Moscas/Espagne), on a donc droit à trois dates pour aller voir ces espagnols qui vont nous faire remuer notre couenne ailleurs que sur leur table de kiné.


Manzi


Kill Kill !
16 sept. 20h30 | St-Leu | Le Zinc | Gratuit - Avec Pamplemousse & Riske Zéro
17 sept. 17h30 | La Saline | La Varangue du Lagon | Gratuit - Avec Rocuar Palace & Pluto crevé
23 sept. 21h | Le Port | Kabardock | 10€ - Avec KilKil


Pamplemousse à la rescousse

On n’a pas eu le temps de vous en parler plus tôt mais l’album de Pamplemousse est disponible en version digitale ou en CD depuis le 8 mai 2017. Ce nouveau groupe de post hardcore réunionnais est adoubé par les critiques locaux et nationaux les plus corrosifs – Le Drône ou Mowno entre autres – n’hésitant pas à leur trouver comme figures tutélaires des monuments tels que Mudhoney, Viet Cong ou encore Metz. Pour les avoir vus en première partie des Make-Overs au mois de juin, il est clair que Pamplemousse est le groupe à aller écouter sur scène cette année : leur prestation est déjà très pro - ce n’était que leur deuxième concert ! – et très épurée. Chose plus rare : leur album est hyper bien produit avec une énergie fidèle à leur son live et au rock abrasif des années 90. On vous confirme l’adage : Bière qui roule amasse la mousse quand les rockeurs cools s’amassent devant Pamplemousse.

Aussi en concert le 15 sept. au Latino (Le Tampon)
et le 24 sept. au Manapany Festival