Actu

Un flow qui fait Mucci

« Skarra Mucci, Skarra Mucci, will you do the fandango ? » chantait à peu près Freddy Mercury dans sa bohémienne rhapsodie. Réponse : non, Skarra Mucci, l’étoile bien montée du sound system germanique, ne va pas faire de fandango mais une épopée dancehall/un dancehall hip hopé qui cartonne.

Voilà un demi-siècle que les Jamaïcains voient s’exporter leurs vibes dans ce qu’ils doivent appeler l’outre-Atlantique et que, par commodité, nous appellerons l’Europe. Le Royaume-Uni a sa scène dub flirtant lascivement avec l’électro. L’Allemagne, des sound systems détonants d’où a surgi Skarra Mucci, un clasheur germano-jamaïcain qui a l’agaçante faculté de puiser dans un large spectre musical (reggae, dancehall, soul, gospel et hip hop) pour concocter des titres puissants quand d’autres parviennent surtout à synthétiser un goût vomi quand ils se risquent à ce type d’expériences dans leur cuisine.

Plus fort que le game

Dans Greater Than Great, l’un de ses tout premiers clips, entre deux plans de bimbo remuant son boule dans une pose suggestive – enfin, avec la même suggestivité que de plonger une cuillerée dans la bouche d’un mioche avant de lui demander s’il a faim – le beau gosse joue sur une vieille Nintendo un Mario Bros pimpé à son image se mettant d’un coup à faire des sauts impossibles, à sortir le jet-pack et à tout péter, après être devenu invincible grâce à un bonus cannabique, en lâchant des « Bumboklaat ». Le message est limpide : Skarra Mucci reprend les codes du game pour mieux les exploser en studio comme à la scène.

La recette de Président du Dancehall (autoproclamé, certes, mais pas volé) : Du brut. Il se détourne de l’autotune pour laisser son flow toaster librement, prend de vrais musiciens qui livrent du live de qualité et affiche une très très grosse attitude.

Camicii


  • Skarra Mucci
  • 4 nov 21h | St-Pierre | Kerveguen | 10-18€ | 1ère partie : Daddy Mory