Musique

Harpe aquatique

Ameylia Saad Wu : Femmes-féeries

Soprano-harpiste-compositrice

D’origine sino-libanaise, Ameylia Saad Wu grandit à La Réunion. Diplômée de musicologie, des 3ème et 4ème cycles des Conservatoires Nationaux d’Aix-en-Provence, Marseille et Milan, en chant lyrique et en harpe, lauréate de concours internationaux (Lyrique de Canari, UFAM, Leopold Bellan, Jakez François...) elle est régulièrement l’invitée de festivals et événements culturels en Europe et au Moyen-Orient.

Artiste humaniste inspirée par ses origines et le personnage mythique de la Sirène, elle partage ses compositions émouvantes voix et harpe avec une réelle proximité avec le public, entrant dans la lignée des créatrices world fusion telles Loreena McKennitt, Enya ou Aziza Mustafa Zadeh.

Son parcours singulier est relaté dans l’ouvrage "Les Libanais dans le Monde" de Roberto Khatlab, Ed. Daer Al Mashreck.

Ameylia est récompensée du Trophée de l’Association Culturelle Chinoise Réunionnaise pour l’ensemble de son travail d’artiste réunionnaise d’origine chinoise.

Sujet Spectacle "Femmes-Féeries" au Théâtre Conflore le 5 Août 2016 :

« La Harpe est le symbole sonore de l’eau. Ses arpèges en cascade, ses piani tels des gouttes d’eau, résonnent comme les voix des ondines ou des nymphes des rivières.

Dans le spectacle « Femmes-Féeries » , une jeune fille rêveuse et conteuse nous décrit ses personnages féeriques préférés liés à l’élément aquatique : –* Ahès, Princesse de la Ville d’Ys –* Morgan la Fée –* Mélusine, Dame-Serpente –* Okiku, femme-fantôme japonaise –* La Petite Sirène

Par sa voix limpide et son jeu diversifié à la harpe, Ameylia Saad Wu nous offre un moment d’enchantement où lacs et océans se rejoignent toujours. »