Musique

L’art de la défaite

Batlik

VEN 6 DÉC 2019 - 20:00 - Léspas Culturel Leconte de Lisle - St Paul - Tarif : 10€/15€all

- Pass 2 soirées (Fantazio + Batlik) : 15 euros

Il est une des (plus belles) anomalies de la chanson française. Batlik trace sa route en zigzags à l’écart du peloton. Ni devant, ni derrière, ailleurs, sans doute sur une parcelle qui n’appartient qu’à lui.

La carrière de Batlik s’écrit en 3 actes : une fausse route, une erreur de lecture et un malentendu. La fausse route, c’est celle du morceau de pastèque qui, un soir d’octobre 2003, vient obstruer les voies respiratoires de son grand père alors qu’ils sont tous les deux en voyage en Algérie. Batlik s’empare des derniers mots du défunt, « La musique est le refuge des âmes ulcérées par le bonheur », et se reconvertit en musicien. L’erreur de lecture a lieu lorsque, juste avant de quitter le continent africain. Batlik demande à un douanier algérois la retranscription du mot pastèque. Il ne lit pas Batikh comme il aurait fallu mais Batlik, et s’en fait un nom pour la scène. Le malentendu, quand à lui, se dissipe en 2016 lorsqu’il tombe nez à nez avec les derniers mots de son aïeul, dans un livre d’Emil Cioran.

C’est en prenant conscience que la phrase qu’il poursuit depuis 13 ans est celle d’un philosophe du siècle dernier, qu’il écrit, compose et produit, pendant 3 ans, « l’Art de la défaite ». Avec cet album Batlik nous confirme que, quelle que soit la raison pour laquelle on s’entête à faire quelque chose, plus on le fait, mieux on le fait.

L’azenda vous conseille aussi