Théâtre

Buk

Sur scène, un canapé… Comme un naufrage.

La solitude hallucinée du soulard, les abysses comateux, la défonce… Un sacré foutu canapé où l’on dérape, où l’on se vautre, où le corps se vide dans la nuit éthylique. Buk, ou plutôt l’écrivain américain Bukowski, peintre marginal et déglingué, chantre scandaleux, cible de toutes les censures de la société policée des années soixante. Cynisme douloureux, obscénité vitriol, mais aussi un poète qui cache un oiseau bleu, niché, fragile, au creux de lui, au fond de son cœur, une bleuité comme un secret, à le faire chialer dans la noirceur du temps à vivre.

Texte de présentation : Théâtre Lucet Langenier