Musique

Damily

Galerie Médias

Qui aurait cru qu’au milieu des musiques d’Afrique de l’Est, d’Afrique du Sud et du rock’n’roll, il existait à Madagascar, dans le Sud-Ouest du pays, une musique d’irréductibles ?Là, à Tuléar, toute une région vit depuis 25 ans au son des guitares électriques saturées, au rythme énervé des grosses caisses en peau de zébu.

Dans un pays de musiques entre traditions, évangélisation et variétés, le genre musical « tsapiky » est l’enfant terrible de la classe. Indomptable et aussi colérique que jubilatoire, il s’est construit en marge en s’appropriant le répertoire des musiques « traditionnelles » locales pour le faire monter en puissance dans un agencement basse-batterie-guitare ultra rapide où mélodies et voix haut perchées tricotent ensemble. Remède de cheval à la misère ambiante, le « tsapiky » est surbooké : qu’on se marie, qu’on achète une nouvelle voiture, qu’on fasse circoncire son fils, qu’on soit déprimé, qu’on enterre les ancêtres ou qu’on les déterre pour faire la fête avec eux… C’est lui, le « tsapiky », qui doit mener les participants à la transe. Concert électrisant en vue !


texte de présentation : Kabardock