Musique / Reggae / Jazz - Blues / Séga

Avis de tempête blues, Pacifique et Océanique…

Érick Triton & Jason Mist

Galerie Médias

Le Bisik accueillera deux artistes d’exception : Éric Triton (Maurice avec Jorez Box) et Jason Mist (Nouvelle Calédonie). Ces deux virtuoses vous invitent à un raz de marée d’émotions pour une soirée pacifique et océanique teintée de blues, folk, swing et parfois reggae

Accompagné de Shakti Ramchurn, Éric Triton présentera son 7e projet discographique : Afroriental Blues, un opus de 12 titres en instrumental. Une exploration sonore pour exposer la musique Afroriental Blues, ce savant mélange de sega, blues et orientale. Pour en faire une vraie musicalité mauricienne !

En première partie e cette soirée : Jason Mist. Un jeune surdoué de la guitare slide de 25 ans à peine qui nous vient de Nouvelle Calédonie et que nous recevons en collaboration avec Come On Tour.

La Guitare Slide est un instrument peu courant mais c’est pour lui « le meilleur instrument du monde ! Il permet de jouer comme on parle, on garde le flow du langage sans le phrasé haché d’une guitare classique ». Si Jason ne veut se restreindre à une seule catégorie musicale par peur de s’enfermer, le son qu’il offre est résolument folk, blues, avec parfois une teinte reggae. Jason sera lui accompagné de Martin Sroczynski à la Basse, en provenance lui aussi de la Nouvelle Calédonie. Deux compères qui partagent la même passion et nous embarqueront pour un doux duo et de nouveaux morceaux qui annonceront un nouvel album à paraître dans l’année !

Du blues spirituel et mélancolique de Jason Mist en passant par le style unique d’Éric Triton mêlant séga mauricien, swing et blues, préparez-vous à une rafale d’énergie pure et surtout de nouveautés et de découvertes palpitante !



- Éric triton

C’est en se confrontant aux cultures du monde que Triton a fait de sa dextérité instrumentale, de son intensive sensualité parolière et de son engagement artistique un véritable sacerdoce. Son jeu de gaucher sur une guitare de droitier, son spectre vocal et son message envoûtent. Ce guitariste a le blues dans la peau et manie son instrument avec une vista étonnante, digne des plus grands spécialistes du genre.

Au séga, musique emblématique de l’île Maurice, se mêlent le swing et le blues. C’est sa manière d’affirmer sa fierté d’être mauricien. C’est ce même attachement à exprimer la culture de sa terre qui le pousse à écrire et à chanter. Il joue avec Keziah Jones, Jacques Higelin, qui l’a découvert lors d’un concert à Maurice en 90. Universal publie son premier album en 2004, « Nation ». Depuis, Éric Triton enchaîne les concerts et premières parties de choix où son blues mâtiné de créole mauricien fait toujours mouche.




- Shakti Shaan Ramchurn

tabliste, ne jure que par sa musique, une fusion de la musique traditionnelle, orientale et classique. Il travaille ses notes pour apporter du renouveau à la musique locale et créer des sonorités uniques. Rencontre. La World Music n’a plus de secrets pour Shakti Shaan Ramchurn. À 34 ans, ce jeune talent consacre des heures à la musique.

Il a développé la passion pour la musique depuis son enfance. À 7 ans, il évolue grâce au soutien des mentors au Shakti Manda Mandir à Mahébourg où il vit et y passe la plupart de son temps. « J’ai côtoyé des musiciens qui accompagnaient ceux qui y chantaient et priaient au temple. Ensuite, c’est ma mère qui m’a encouragé à apprendre à jouer au tabla « , raconte-t-il.



- Jason Mist

On comprend pourquoi Jason Mist sait qu’il est né pour faire de la musique. Après le piano qu’il a pratiqué dès ses 4 ans, c’est vers la guitare qu’il se tourne finalement à l’adolescence. Mais pas n’importe laquelle, la guitare slide, qu’on joue à plat, posée sur les genoux. La révélation vient d’un concert de Bob Brozman auquel il assiste à l’âge de 15 ans. Fasciné par le jeu de guitare hors du commun du bluesman et ethnomusicologue, il s’achète sa première Lapsteel, et se lance d’emblée avec dans la composition. Perfectionniste et rigoureux, le virtuose qui étonne par son jeune âge, remporte à 17 ans le Trophée des jeunes artistes à Nouméa en 2011, puis sort dans la foulée son 1er album intitulé « Basha » (langage en hindi), qu’il enregistre avec les professeurs du Conservatoire de Musique. Ce 1er opus est plébiscité par les professionnels qui le nomment meilleur album dans la catégorie Pop/rock aux Flèches de la Musique 2012.

Fort de son succès, Jason s’envole ensuite pour l’Inde, direction Calcutta où il se forme pendant 3 mois, auprès de Debashish Bhattacharya, maître de chaturangui, la guitare slide indienne, et qui deviendra son mentor. 3 mois de rigueur et de travail acharné qui lui permettent d’affiner sa maîtrise de l’instrument, et au-delà de la musique de « vivre une expérience très forte, culturellement et spirituellement, une bonne grosse claque dans la figure ». Le jeune prodige cultive un style bien à lui, gardant en tête cette phrase de Miles Davis : « La clé de la réussite, c’est de trouver son style. »




- Martin Sroczynski

Né en Nouvelle-Calédonie dans une famille passionnée de musique, c’est par le Violon classique que Martin Sroczynski commence la musique. Il découvre ensuite la Basse électrique qui deviendra son instrument principal. En 2012, Il rejoint la France pour commencer une formation professionnelle de musicien, à Bordeaux, puis à Paris. Titulaire du certificat de Musicien Interprète des Musiques Actuelles, et un Diplôme d’Etude Musical (MAA), Martin se forme maintenant à la pédagogie au Pôle d’Enseignement Supérieur de Musique et Danse d’Aquitaine.

Il se produit régulièrement avec divers artistes, et s’intéresse a de nombreux styles de musique comme la World, Funk en passant par la Soul, le Rock et le Jazz et partage la même passion pour la création que Jason qu’il connaît de longue date.