Photographie

De Karl C. Kugel

Entre les lignes de Noirs et Blancs

Galerie Médias

Vous découvrirez les mises en vue de l’ouvrage "Noirs et Blancs. Esquisses de Bourbon" (Gustave Oelsner-Monmerqué, 1847) par Karl C. Kugel, photographe et créateur visuel.


Expo à voir à la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres du campus du Moufia.

Gustave Oelsner-Monmerqué arrive à Bourbon en 1842. Abolitionniste, il fonde l’Institut Colonial pour l’instruction des libres de couleur et se dépense sans compter pour apporter sa pierre à l’abolition de l’esclavage. Après un retour compliqué à Paris en 1845, il s’installe en Allemagne d’où il continuera son combat en faveur de l’émancipation des esclaves sous forme littéraire.

Ainsi est né, à la fin de l’année 1847, le roman Schwarze une Weisse. Skizzen aus Bourbon (Noirs et Blancs. Esquisses de Bourbon). La première partie, prépubliée dans plusieurs magazines, décrit la traite négrière entre Zanzibar et Bourbon. Dans la seconde partie, intitulée Vie coloniale, l’auteur expose les rapports entre les Noirs, les esclaves, et les Blancs, leurs propriétaires.

Le livre − redécouvert il y a quelques années et traduit par Marlène Tolède, Gabriele Fois-Kaschel et Julie Dumonteil − a été coédité en 2014 par l’Université de La Réunion (centre de recherches DIRE) et le Musée historique de Villèle dans la Collection Patrimoniale Histoire. En 2017, paraît une réédition, enrichie d’images, œuvres de Karl Kugel.


+ d’infos : ICI