Multi-supports

Genathena - Insalubrisalvia

Geneviève Alaguiry, de son nom d’artiste Genathena, est née en 1986 à l’île de la Réunion. Diplômée d’un DNSEP à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de la Réunion en 2010 et d’un Master 2 à l’Université Paris 8 en 2011, elle est une artiste pluridisciplinaire. Travaillant sur la condition humaine, elle fait une satire de la société qu’elle considère comme maladive. L’artiste questionne la relation instituée entre les individus et le positionnement de l’individu face au groupe. Elle instaure ce qu’elle nomme la « Mécanique d’Humanisation » au travers de ses chimères qui se propagent dans son travail.

Insalubrisalvia, globalise des chimères qui correspondent au travail de Genathena. Cet avatar de l’homme montre réellement le coté destructeur et autodestructeur de celui-ci. Petite poupée, création de l’homme et qui reprend elle-même le fil de sa propre création pour devenir la chimère de son créateur. L’homme se conditionne dans sa souffrance et se condamne au travers de son Œuvre, image ultime et ineffaçable de ses choix.

« Insalubrisalvia » est ce petit être sorti des mains d’un créateur un peu trop orgueilleux, ayant oublié l’existence propre de sa créature, miroir parfait de l’Être à la fois victime et bourreau, autant souillé que malsain.

Ainsi l’innocence de cette poupée, presque inanimée, offerte et exhibée sur cette sellette, se fane sur ses cicatrices béantes d’où sortent d’immenses os qui laissent inéluctablement couler les dernières couleurs de sa vie. « Insalubrisalvia » est ce monstre chimérique devant lequel nous désirons tous détourner le regard dans notre refus de faire face à notre condition d’humain.

Genathena, un personnage, un univers, un mystère… L’artiste vient nous dévoiler quelques facettes de sa personnalité à Léspas.