Photographie

Photographies de Philippe Marrec

Les livres prennent l’air

Savez-vous que les livres n’ont qu’une attente : sortir des rayons des librairies, des médiathèques ou des bibliothèques des chambres, des cartons des greniers et des caves, non pour fuir les poissons d’argent, souris et rats qui les dévorent, mais pour prendre l’air et s’ouvrir au regard, à l’ombre d’un arbre ou dans la lumière ensoleillée d’un bord de mer, ou encore pour chuchoter dans le vacarme d’une rue, leurs mots secrets à l’oreille de celui qui tendrement les tient entre ses mains.

Un photographe passe par là et sourit à cette rencontre d’intimité partagée : il appuie doucement sur le déclencheur et fixe dans l’objectif le bonheur de ce livre qui prend l’air et parle en silence à celui qui délicatement tourne ses pages.

Qui porte qui ? La réponse doit être que le livre porte le lecteur, écrit Erri de Luca, in Le plus et le moins.

Philippe Marrec est photographe amateur, il a exposé plusieurs fois de façon individuelle : Mannequins en Vitrine, Fenêtres, et avec l’Arpec a participé ces dernières années aux expos collectives : Portraits de Femmes, Lumières Malgaches, Fenêtres du Monde sur le Monde, Enfants d’Ailleurs. Ces photos sont accompagnées de textes rédigés lors d’un atelier d’écriture de l’Arpec dirigé par Jocelyne Vignal.