Multi-supports

L’expo événement

Les musiques noires dans le monde

La première exposition sur "Les musiques noires dans le monde" est installée au MOCA (MOntgaillard Culture & Art) jusqu’au 21 juin 2012.

Jusqu’au 21 juin prochain, au Moca dans les hauts de Montgaillard, une grande et belle exposition multimédia inédite en France retrace l’histoire et les courants nombreux des musiques noires dans le monde.

Hall of fame multimédia hyper technologique dédié aux dieux de la black music, passage initiatique et symbolique sur les traces des esclaves exilés, fonds documentaire et musicologique d’ampleur, Les musiques noires dans le monde est tout ça à la fois, et même bien plus encore.

On s’y promène seul, isolé des autres par un casque audio relié à un smartphone-télécommande, parfaite créature urbaine autonome et connectée, image du marcheur autiste scotché sur sa bibliothèque iTunes. Inventé par Mondomix, ce dispositif innovant permet une découverte solitaire des 13 heures de documentaires et d’archives vidéo et des 2000 morceaux qui forment le socle de l’exposition. Un voyage dans l’immatériel, homogène au monumental patrimoine laissé par les musiciens africains, ceux qui sont restés sur le continent, et ceux que quatre siècles de traite ont éparpillés sur le globe.

Entre histoire et géographie, portraits des légendes planétaires et détails pédagogiques sur des courants moins connus, et même si l’immense variété des sujets abordés est rendue cohérente par une approche progressive et thématique, il est impossible de tout assimiler d’un coup. Contraint au grignotage, on retient des bribes, des images, des phrases ; John Coltrane expliquant que s’il joue longtemps, c’est parce qu’il a beaucoup de choses à dire, le visage rond, rouge et tendre d’Alain Peters qui nous parle d’amour, les danses rituelles des esclaves qui perpétuent dans l’exil des traditions anciennes, le béton des ghettos où naquit le hip-hop, la tristesse lugubre de Billie Holiday quand elle chantait Strange Fruit… Autant d’images en désordre à vous hanter les rêves, qui vous remontent comme des souvenirs d’enfance, parce que tout est là : ces musiques sont le berceau dans lequel nous avons tous grandi.

Centré principalement sur les échanges entre l’Afrique et les Amériques, sur un espace défini comme un « Atlantique noir », le projet raconte par fragments l’épopée tragique et sublime qui conduit de l’esclavage à l’émergence des cultures démocratiques modernes, et comment les musiques noires, leurs élans rebelles, leur fièvre revendicatrice et communicative, se sont inscrites au coeur de l’ADN contemporain.

Comment, au 20e siècle, le métissage forcé par l’Histoire a donné naissance à l’incroyable richesse culturelle et créative qui fonde les musiques actuelles. Travail de mémoire collectif autant qu’hommage amoureux aux idoles de toujours, Les musiques noires dans le monde est une véritable encyclopédie, fragmentaire et sentimentale, profondément humaine et mélomane.

Et ce serait bien le diable si en sortant de là, la tête pleine de chansons et d’un savoir nouveau, vous n’aviez pas qu’une seule envie : y retourner de suite.

François Gaertner


La première exposition sur "Les musiques noires dans le monde" est installée au MOCA (MOntgaillard Culture & Art) jusqu’au 21 juin 2012.

Inédite en France, cette exposition, conçue et réalisée par Mondomix, est présentée localement à l’initiative de la Région Réunion, en partenariat avec le Pôle Régional des Musiques Actuelles (PRMA).

Entièrement multimédia et interactive, elle présente de façon inédite l’histoire des musiques noires à travers le monde, de l’Antiquité jusqu’à nos jours, ainsi que les grands artistes, les grands courants des musiques noires et les tendances d’aujourd’hui grâce à une centaine d’installations audiovisuelles interactives réparties en 6 chapitres. Le parcours a été conçu par un comité d’experts africains, européens et américains.

A l’entrée de l’exposition, les visiteurs sont invités à récupérer un smartphone fonctionnant sous androïd. Un terminal est fourni avec un casque hifi AKG. La mise en route est simple et se fait en un clic.

Tout au long du parcours, les visiteurs pourront sauvegarder leurs choix musicaux grâce à l’interface interactive et créer une playlist envoyé par e-mail et qui leur permettra d’accéder à l’écoute des morceaux chez eux sur Deezer ou autre plate-forme musicale. Une fonction sociale a été développée pour permettre la visite en famille, entre amis ou en groupe.

Pour l’occasion, le PRMA organise un accompagnement des groupes scolaires avec une équipe de médiateurs culturels spécialisés dans le monde musical à travers un voyage éducatif, ludique et musical qui saura garder en rythme les publics de l’exposition. Des ateliers de création et d’expression artistiques accompagneront ponctuellement la découverte de l’exposition.

L’Exposition se tient sur le site exceptionnel du MOCA dans les hauts de Saint Denis et est ouverte au public du mardi au dimanche de 9h00 à 18h00 (en nocturne le samedi jusqu’à 20h). 5 euros par adulte / 3 euros (tarif réduit et groupe scolaire).

Avant de vous rendre sur place, merci de contacter le 02 62 51 20 45.

www.musiquesnoires.com/