Peinture

De Crab

Oxydation

Une exposition temporaire de Hougo Torgemen alias Crab

L’exposition

Le support est la tôle, la peinture remplacée par de la rouille. Le choix de ce support, en plus d’avoir un rendu brut et un jeu de brillance, a un rapport direct avec l’Ile de la Réunion et ses maisons en tôle dites « cases sous tôle ». La rouille symbolise, par sa trace et le mécanisme d’oxydation, le temps (l’ancien temps, le temps qui passe, l’évolution dans le temps).

Crab découvre ce procédé chimique qui permet de peindre à l’acide lors de son époque graffiti (son premier amour de collège). D’une certaine manière, ses premiers pas dans l’artistique se sont faits avec le tag, cet art brut chargé d’adrénaline. Loin du graff, c’est bien de là que l’oxydation tire ses origines.

Dans son exposition Oxydation à la Saga du Rhum, Crab vous a sélectionné un panel d’œuvres issues de différentes séries. En passant du portrait à l’abstrait, il vous invite à prendre le temps de vous arrêter pour vous questionner sur ce temps qui passe.


L’artiste

Le processus de création pour Crab consiste en un transfert d’énergie. C’est là le cœur de sa démarche artistique. Sensible aux diverses énergies qui l’entourent, il perçoit l’univers dans lequel il évolue, les personnes qu’il rencontre et côtoie principalement sous l’angle des énergies qu’ils dégagent et qu’ilsntransmettent. Son processus de création se base ainsi sur les énergies qu’il cherche à travailler, retranscrire et mettre en forme. L’acte de création est lui-même dynamique, les œuvres dégagent du mouvement.

Crab trouve, au travers de ses créations, un moyen d’expression personnelle. Les moments de création constituent une transformation de ses sentiments, positifs comme négatifs, un moyen de les libérer pour leur donner une forme. Ses pensées, d’une manière générale, comme l’ensemble de son processus cognitif, sont profondément orientés par le visuel, l’esthétique, le graphique. Le meilleur moyen de les exprimer reste ainsi de les mettre en forme, en mouvement.

Comme dans tous les autres domaines de la vie, Crab aime expérimenter de nombreuses choses dans ses créations, les approfondir et les alterner. Ainsi, au fil du temps, les matériaux utilisés varient (mur, toile, tôle, papier recyclé...), les sujets traités changent et se déclinent. Les techniques se découvrent et se perfectionnent.

Avant d’être une recherche identitaire, cette recherche de nouveauté est plutôt la manifestation d’une curiosité jamais rassasiée, d’une soif de découvrir et d’apprendre dans la pratique.

Cette recherche de nouveauté, de découverte, d’expérimentation entraine un éclectisme particulièrement important sur l’ensemble des productions. Cette alternance perpétuelle entre une recherche de la nouveauté et son approfondissement pendant une « période » amène à l’entremêlement de tous ces éléments. Au final, ses œuvres sont souvent l’addition, la rencontre d’un domaine nouvellement exploré avec un (ou plusieurs) autre élément déjà pratiqué. Dans toutes ces recherches, certains éléments restent quasiment constants : l’influence artistique du milieu urbain, qui a été la première dans sa vie d’artiste, se ressent dans beaucoup de ses œuvres.

La recherche de l’esthétisme est également une motivation systématique.