Dessin / Graff

Sensei invite Oklm

Schyzein

DU 14 JUIN 2019 AU 27 JUIL 2019 - Galerie Artefact - St Denis - Tarif : Gratuitall

Galerie Médias

" Outre l’étymologie, il existe, pour moi , un puissant lien existant entre créature et création . Je traite mon support, généralement la feuille en dessin , ou le mur en peinture, comme une porte que mon imaginaire doit ouvrir pour exister. Ainsi apparaissent des créatures, personnages, fragments anatomiques ou organiques, comme s’ils voulaient s’introduire dans notre monde. Une autre dimension est suggérée par ces intrusions. J’attache aussi de l’importance à l’aspect symbolique des éléments dans mes productions. "

Sensei


Schyzein (skhyzein) = fragmentation, séparation.
Nous sommes tous des puzzles.

Cette première exposition "solo" est en fait un assemblage des multiples facettes qui me composent. Le collectif Oklm est à la base un simple crew de graffiti . Au fil du temps, c’est devenu une petite famille dont je ne suis que le lien commun entre les différents membres. Ils font partie de ma construction personnelle, c’est donc évident pour moi de les faire intervenir sur cet évènement.

C’est aussi une occasion de parler autrement de ma passion pour le graffiti, et plus généralement pour le dessin et la peinture, tout ce qui touche à l’aspect graphique et visuel. Diverses oeuvres, dans différents styles, parfois en série, c’est ce qui constitue ma pratique. Mais je n’arrive pas me cantonner à faire une seule chose, et la répéter indéfiniment, comme les font aujourd’hui les artistes en quête de reconnaissance.


Biographie :

Sensei dessine depuis son plus jeune âge. Ses premières influences sont, comme pour beaucoup de jeunes des années 90, les mangas, notamment l’oeuvre originale de Akira Toriyama, à savoir Dragon Ball.

Ce travail sur la construction de personnages le pousse à essayer de comprendre l’assemblage des différentes parties anatomiques, il affectionnera particulièrement les cours de dessins académiques avec modèle, à l’École des Beaux-Arts de la Réunion, qu’il quittera sans diplôme. Entre temps, la scène graffiti locale l’interpelle. Des blazes récurrents, Lezar, D’click, Kope, des crews : 3HS (qu’il intègre en 2018), LSA, ALEZ ... Oui, Pourquoi ? Et surtout, comment savoir mieux qu’en essayant ?

À partir de ce moment il aborde le dessin et la peinture comme des constructions dans lesquelles il expérimente l’aspect graphique et symbolique. Ainsi il travail le par phases de fascinations, faisant ressortir diverses influences, le Japon par exemple, comme pour offrir un " champ lexical ,, visuel de son imaginaire, afin de valoriser le côté introspectif de la création. Depuis 2008, il est fasciné par les portes et leur texture de bois, qu’il appose sur de nombreux supports : containers, locaux électriques, lieux abandonnés, etc. pour transformer la matière et inclure un élément imaginaire dans le réel , comme une invitation pour le spectateur. Cela ayant pour base un élément fondamental de toute construction graphique : le trait.

Sensei cherche comme exutoire, à donner une forme aux créatures de son esprit. La recherche de textures joue un rôle primordial.


Retrouvez Sensei sur Insta : @kamenodeshi
Fb de la Galerie Artefact : ICI
Insta de la Galerie Artefact : ICI

L’azenda vous conseille aussi