Photographie

Transitions

DU 18 NOV 2017 AU 20 MAI 2018 - Fonds régional d’art contemporain - Piton St Leu - Tarif : Gratuitall

Une exposition des trente-quatre œuvres du photographe Samuel Fosso présentes dans la collection du Frac Réunion.

Samuel Fosso est un photographe franco-camerounais dont le travail de portraitiste est exposé dans les plus grandes collections institutionnelles et privées internationales.

Le FRAC REUNION a fait l’acquisition de ces œuvres en 2009. Elles sont montrées pour la première fois dans leur ensemble.

Vernissage 18 novembre à 18h.


Dans la pratique du photographe Samuel Fosso, l’espace du studio est un lieu propice à la création de réalités. Un lieu qui offre une pépinière de possibles, un lieu dans lequel, grâce aux artifices — décors, accessoires, lumière — l’imaginaire se concrétise.

L’artiste se met en scène. Passant de la bourgeoise américaine au roi comme au tribun, ses autoportraits deviennent autant d’avatars porteurs de symboliques. En utilisant ces représentations, en empruntant les iconographies historiques américaines, africaines et occidentales que chacun identifie, Samuel Fosso se ré-approprie l’histoire. Il la réactive, lui donne un second souffle et invite ainsi à réfléchir sur des images réinvesties.

Depuis sa première série des années 70 aux African Spirits, Samuel Fosso semble se désincarner pour devenir « les autres ». Il affirme son existence dans une conscience collective et finit par former un « Nous ». Un « Nous » qui ne composerait pas un tout, mais une multiplicité de « Un », associés dans des ensembles. Fosso n’est pas Un mais plusieurs et l’emprunt d’icônes lui offre une pluralité d’existences. Du corps personnel au corps collectif, il devient un médiateur intemporel, une voix par l’image.

Alors qu’ il passe d’un corps à l’autre, l’artiste circule d’une iconographie à une autre. Il ne se contente pas de se déplacer. A tour de rôle, il les incarne, les réinvestit. Grâce à ses incarnations successives, il transcende son identité dans l’image.

Faire dialoguer les œuvres de Samuel Fosso — en préférant à la chronologie sérielle le déploiement en écho des pièces — permet de vérifier ces passages, ces conversations, ces similarités. Ses images proposent alors des significations mouvantes par l’entrecroisement des interprétations possibles.

Abel Técher


Si certaines de ces œuvres ont été montrées dans des expositions collectives dont récemment Où Poser la Tête ? au FRAC REUNION et à l’ICAIO à Maurice, cette acquisition n’a jamais été présentée au public dans sa globalité.

Nous avons choisi de confier la réalisation de cette exposition au jeune artiste Abel Técher. Il nous est apparu sensible et pertinent de mettre en relation ces deux créateurs qui ont en commun une réflexion politique autour de la représentation de l’individu dans son espace social. Ces deux artistes partagent par ailleurs « une même conception du trouble du genre[1] ».

Il s’agit d’offrir l’opportunité à un jeune artiste de se « confronter » à la fois à l’œuvre de Samuel Fosso mais aussi à la mise en espace dans ce lieu singulier qu’est la Maison Bédier. Il est question d’une conversation entre un jeune commissaire qui en a relevé le défi, et un photographe confirmé mondialement reconnu.

Béatrice Binoche