Projection

7eme jour d’aventure

festival du film d’aventure 2018

Le Festival du film d’aventure de La Réunion est un événement incontournable des amoureux de découverte et de grands espaces. Cette 14ème édition ne manquera pas de les satisfaire.


THE WEEK END SAILOR

55 min - Bernardo Arsuaga en V.O. Sous-titrée

En 1973, est créée la première course autour du monde en équipage : la Whitbread (nouvellement appelée Volvo Ocean Race). La Royal Navy britannique entraine des dizaines de marins en vue de la course. La France fait figure de favori avec Eric Tabarly à bord de Pen Duick VI. L’Australie n’est pas en reste.

A la surprise de tous, un Mexicain totalement inexpérimenté et inconnu s’est également inscrit. Il s’appelle Ramon Carlin. Issu d’une famille très pauvre, Ramon n’a que 14 ans lorsqu’il perd son père et doit subvenir aux besoins de ses proches. A force de travail et de volonté, il fait fortune en vendant des machines à laver.

C’est par hasard, en feuilletant un magazine de voiles, que Ramon découvre l’existence de la Whitbread. Il n’a jusqu’alors que peu navigué mais il adore ça. Ramon Carlin : « Lorsque je me suis inscrit à la course, on m’a demandé sur quel bateau j’allais courir. J’ai dit que je ne savais pas mais qu’une chose était sûre : c’est que je serais au départ de la course. Comme je n’avais que peu d’expérience, j’ai fait le tour de mes amis et je leur ai demandé de me recommander un bateau mais aucun ne me plaisait. Et puis je me suis retrouvé en Finlande… C’est là que j’ai découvert le Swan 65. ». S’il a trouvé son bateau, Ramon n’a pas d’équipage. Qu’à cela ne tienne, il recrute sa femme (elle débarquera à la première escale), son fils, ses neveux, un de ses employés qui sera affecté à la cuisine ainsi que quelques jeunes de diverses nationalités (parmi lesquels Butch Dalrimple Smith), davantage attirés par la perspective d’un voyage autour du monde que par la navigatenter>

A son bord, il embarque grands crus, caviar et spiritueux en quantité. L’équipage est abondamment raillé et caricaturé par certains journalistes et observateurs. Et pourtant….


EN VOL VERS LES 8000

40 min - d’Antoine Girard et Jeremy Chenal

Le vol bivouac en parapente comme mode de voyage, c’est ainsi qu’Antoine Girard a parcouru plus de 1 200 km pendant 19 jours dans le nord du Pakistan. En autonomie et avec pour seul compagnon de vol les immenses sommets de l’Himalaya, il a survolé les plus belles faces jusqu’à atteindre une altitude de 8 157 m pour voir le Broad Peak d’en haut !

Vous voulez plonger au cœur d’un voyage de 1 250 km au milieu de l’Himalaya Pakistanais en vol bivouac et en solitaire ? Ce film est fait pour vous ! Il n’est pas seulement destiné à diffuser de belles images mais surtout à vivre l’aventure de l’intérieur. Les images ont été prises en caméra embarquée et le film reste un film amateur. Les interviews pendant l’action, les galères, les commentaires, les impressions etc. Bien sûr vous y trouverez de très belles images mais aussi les interviews et le survol du Broad Peak (8 051m), un nouveau record mondial !

Antoine Girard : « Lors de mon ascension sur le Broad Peak, j’ai croisé des alpinistes qui montaient à pied au Camp 3, je les ai salués en les rasant. Ils m’ont vu repasser 5 mn plus tard mais 500 m plus bas. De nouveau 20mn plus tard, je suis à venu à leur hauteur pour les saluer, ils n’avaient presque pas bougé !… J’étais à leur place sur la même voie quelques années auparavant et j’en avais tellement bavé que j’aurais presque mal pris qu’un parapente me fasse la nique à ce moment. J’avais envie de m’excuser mais c’était quelque part une petite vengeance sur la montagne qui ne m’avait pas offert le sommet cette année-là… « 

Pour cette aventure, Antoine a été nominé par National Geographic pour l’aventurier de l’année 2017.