Projection

festival du film d’aventure 2018

Le Festival du film d’aventure de La Réunion est un événement incontournable des amoureux de découverte et de grands espaces. Cette 14ème édition ne manquera pas de les satisfaire.


DUGOUT

53 min de Benjamin Sadd en V.O. sous-titrée

Benjamin et James sont tous deux anglais, l’un photographe-cinéaste, l’autre artiste. Amis depuis une dizaine d’années, ils ont déjà vécu ensemble plusieurs aventures, comme parcourir le sud de l’Angleterre en tirant un canapé (!!!…) ou nager le long d’une rivière jusqu’aux genoux dans le Dorset.

Le projet « DugOut » tient encore une fois du rêve de gamin : partager le quotidien d’une tribu Huaorani au sein de la jungle équatorienne, apprendre d’eux comment construire un canoë et descendre la rivière en autonomie.

Pour parvenir à leurs fins, Ben et James s’en remettront totalement au savoir de leur hôte Bay Nenquiqwi et de sa famille. A 60 ans, Bay a déjà construit des dizaines de dugout, comme son père avant lui et ses ancêtres durant des millénaires. Munis d’outils rudimentaires, Il faudra 4 semaines à nos deux anglais pour construire la pirogue de leur rêve. Une longue période qui leur permettra de s’immerger dans la communauté huarorani nous faisant ainsi partager avec une grande tendresse la relation totalement holistique qu’ils ont avec la nature.

« Nous avons fait un canoé de 8 mètres (!!!) qui pèse des tonnes, bien trop loin de la rivière, et nous sommes clairement mal équipés pour le déplacer », explique avec un sourire l’artiste James Trundle. Le ton et le contenu résument ce film : une histoire chaotique mais touchante sur ces deux jeunes Britanniques à mille lieues de leur zone de confort.

Une aventure magnifiquement filmée par Ben pour qui la réalisation de ce documentaire est devenue partie intégrante du projet.

Invités :

  • JAMES TRUNDLE
  • BENJAMIN SADD


EN EQUILIBRE SUR L’OCEAN

70 min de Sébastien Devrient

Sorte de huis-clos à ciel ouvert, « En Équilibre sur l’Océan » nous embarque sur le tout petit catamaran dépourvu d’habitacle d’Yvan Bourgnon (tout juste 6 m 20…) pour un tour du monde en solitaire et sans assistance. A la recherche d’authenticité, le navigateur la joue « à l’ancienne » en troquant informations météo et GPS contre sextant et cartes. A son arrivée, Yvan Bourgnon aura passé 220 jours en mer sans aucune possibilité de se mettre à l’abri des éléments et il aura parcouru 55 000 km.

Pendant toute la durée du film, le spectateur reste à bord de « ma louloute », partageant au plus près le quotidien d’Yvan : le froid, la canicule, un naufrage, des tempêtes, les pirates, ses peurs mais aussi d’innombrables moments de bonheur, de ténacité, de plénitude et de réussite.

Yvan Bourgnon navigue sur les océans depuis son plus jeune âge. Initié par ses parents, son premier tour du monde remonte à ses 8 ans, l’aventure dure quatre ans.

Le marin se fait connaître en 1995 en participant aux trois courses du Mini-Fastnet, la TransGascogne et la Mini-Transat. Deux ans plus tard, il remporte la Transat en double Jacques-Vabre avec son frère Laurent Bourgnon.

En 2002, alors qu’il participe à la Route du Rhum, son bateau chavire. Il ne veut pas abandonner son navire et reste sur sa coque. Il est sauvé cinq jours plus tard.

Invité :

  • YVAN BOURGNON