Festival

Festival du Film Militant jour 1/3

Fortes du succès de la première édition du Festival du Film Militant qui s’est déroulée les 1er et 2 avril 2017 à Saint-Leu, les associations Attac-Réunion, Ciné d’îles, La Lanterne Magique et Yourtes en Scène ont décidé d’organiser la deuxième édition de cet événement, les 13, 14 et 15 avril 2018 sur le site de Yourtes en Scène, Ravine de la Veuve à St-Leu.


UNE SOIRÉE : UN FILM - UN CONCERT

18h30 – J’ai marché jusqu’à vous

Ils ont moins de 18 ans, on les appelle les « Mineurs Isolés Etrangers ». Venus seuls, principalement d’Afrique et du Moyen Orient, ces voyageurs sans visas débarquent à Marseille, au terme d’un long périple. En attendant leur majorité, ils sont censés se trouver sous la protection de l’Aide Sociale à l’Enfance. Mais avant cette « mise à l’abri » rarement immédiate, ces jeunes subissent la rue, les réseaux malveillants et la suspicion des institutions.

Un parcours éprouvant filmé avec distance et pudeur par les caméras de Rachid Oujdi qui révèle un double paradoxe. Car à leur majorité, ces jeunes n’auront, peut-être, pas la possibilité de rester sur le territoire français.

+ Débat en présence de Rachid Oujdi

© Comic Strip Production. France Télévisions et LCP Assemblée nationale. Avec la participation du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée, de la Procirep – Société des Producteurs, de l’Angoa et du soutien au développement de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur en partenariat avec le CNC. 52″


20h30 – concert – Tapkal

A la Réunion, la musique de Tapkal prend sa source dans le cirque de Cilaos. Plus précisément, chez Ananda. Elle est la fille d’Alain Peters, l’emblématique poète réunionnais. Ananda s’est longtemps tenue à l’écart de cet héritage, mais la musique a fini par la rattraper.

Fin 2015, un hommage à son père a déclenché la formation d’un premier trio, avec Gilles Lauret (neveu du ségatier Max Lauret) et Sami Pageaux-Waro (fils de Danyèl Waro). Gilles est au Ubass (ukulélé basse) et au merlin (petite guitare québecoise), Sami à la batterie, enfin Ananda au chant et à la takamba (luth africain) de son père.

Pendant un an, ils ont musclé les orchestrations et épicé une potion où s’entrechoquent l’énergie du rock, la liberté du jazz, les chansons vagabondes et le rythme ternaire du maloya. Complété en 2017 par Julien Grégoire, à la flûte traversière et au clavier /vocodeur, le quatuor s’est converti en supergroupe réunionnais. Les textes d’Ananda y remontent du tréfonds de son âme et éruptent dans une voix brûlante.

La musique de Tapkal est aujourd’hui propulsée comme la lave du volcan voisin.


TARIFS :

  • un film : 6€
  • Vendredi 13 avril : un film / un concert ( Tapkal ) : 10€


Programme des autres jours :