Musique

Francofolies de La Réunion 2018 - Jour 3/3

DIM 11 MAR 2018 - 17:00 - Ravine Blanche - St Pierre - Tarif : De 28 à 45€all

Galerie Médias

Les Francofolies de la Réunion sont nées de l’union entre les créateurs du célèbre festival charentais Les Francofolies de la Rochelle et ceux du Sakifo Musik Festival.

Le but principal est de diffuser la création francophone de tous les styles et de tous les horizons à un large public réunionnais.

Les Francofolies de la Réunion, 2e édition prendront place au début des vacances, du 9 au 11 mars 2018 à Saint-Pierre - Ravine Blanche.


Programme du jour :

  • 17h00 Zarlor Nout Péi - Scène Piton
  • 19h00 Amadou et Mariam - Scène Lagon
  • 20h15 Lo’Jo - Scène Piton
  • 21h15 Bernard Lavilliers - Scène Lagon

Tarifs : 28€ en prévente / VIP 45€


Zarlor Nout Péi - 17h

La rencontre au sommet entre le fondateur de Baster, la plume historique d’Ousanousava et la voix singulière de Ti Sours, trois groupes parmi les plus emblématiques de la musique réunionnaise des trente dernières années. Trois musiciens qui n’ont eu de cesse, chacun à leur manière, de proposer une écriture créole poétique et militante, grâce à d’innombrables titres, albums et tournées dont le succès ne s’est jamais démenti au fil des ans. L’occasion idéale de se replonger dans une période inoubliable de bouillonnement culturel, celle des kabars improvisés. Entourés de la fine fleur des musiciens réunionnais, les trois compères promettent pendant deux heures un moment de partage musical rare et intense.


Amaudou et Mariam - 19h

Pour beaucoup, Amadou & Mariam = Beaux dimanches, tube indémodable tiré de l’album Dimanche à Bamako, réalisé avec la complicité de Manu Chao. C’est oublier que le duo malien est actif depuis trente ans, compte plusieurs nominations aux Grammy Awards et s’est produit sur les plus prestigieuses scènes de la planète, en tête d’affiche comme en support de mastodontes pop-rock (U2, Blur, Coldplay…). On remarque l’absence d’invités sur La confusion, leur 8e album studio, produit par Adrien Durand, tête pensante de l’ovni disco Bon Voyage Organisation. Si les thèmes abordés reflètent la période chaotique que traverse le Mali depuis cinq années, la musique du couple conserve l’énergie festive et dansante qui a fait leur succès.



Lo’Jo - 20h15

Le parcours de Lo’Jo est intimement lié à ses pérégrinations aux quatre coins du monde. Dernier album en date, Fonetiq Flowers enregistré entre Austin, Lafayette, Séoul, Tbilissi, Cotonou, Paris et Bamako – excusez du peu ! – confirme ce postulat, celui d’un groupe en perpétuelle recherche de nouvelles sonorités et de rencontres. S’il a déjà croisé le fer avec quelques noms rutilants par le passé (Robert Plant, Tinariwen, Robert Wyatt, Archie Shepp…), l’orchestre emmené par Denis Péan a cette fois convié des talents aussi divers qu’Albin De La Simone, Erik Truffaz ou le chanteur des excellents Suisses de Puts Marie. En résulte un joyeux bazar hétéroclite, polyglotte et diablement inventif, qui prend toute son ampleur sur scène.



Bernard Lavilliers - 21h15

50 ans de carrière, 21 albums au compteur, des milliers de concerts, et surtout une (im)pertinence sans cesse renouvelée : Lavilliers est un authentique monument de la chanson française. 5 minutes au paradis, son dernier-né, marque un tournant dans le parcours du poète stéphanois. S’il ne chante plus vraiment les « causes perdues sur des musiques tropicales », si la colère semble faire place au désenchantement, Lavilliers reste un chroniqueur du réel hors pair, qu’il évoque la détresse des migrants, l’horreur de la guerre d’Algérie ou les injustices sociales. Avec le concours de Benjamin Biolay, Florent Marchet ou du fidèle Romain Humeau (Eiffel), les participations de Feu Chatterton ! et Jeanne Cherhal, il a su s’entourer d’une nouvelle génération talentueuse et signe là l’une de ses plus belles œuvres.


Textes de présentation : Francofolies de La Réunion

L’azenda vous conseille aussi