Musique

Requiem méconnu

Chœur Villancico

Galerie Médias

Le chœur Villancico a été fondé et dirigé depuis 1978 par Jacques Detan. Sa vocation est la promotion du chant choral auprès du public le plus large.

Il rassemble aujourd’hui environ 50 CHORISTES non professionnels mais dont certains possèdent une solide base musicale. Ses adhérents motivés trouvent en son sein une ambiance de travail ambitieuse et de référence.

Le chœur VILLANCICO, à vocation classique, a donné plus de 80 concerts à la Réunion sur des œuvres majeures du répertoire classique.

DU 8 AU 13 NOVEMBRE 2016, Le chœur poursuit son voyage dans la musique ancienne.

Après LE LIVRE VERMEIL DE MONTSERRAT, joyau de la musique médiévale, L’ARMURE ET LA ROSE, florilège de chants de la Renaissance, ITALIANA, est un programme consacré à la musique italienne qui annonce directement le baroque.

On y trouve des compositeurs célèbres à leur époque mais dont la vie nous est inconnue. Occupant presque tous la fonction de maître de chapelle, ils ont écrit de la musique religieuse mais aussi de la musique de ballet et des pièces instrumentales mettant en valeur la virtuosité, préfigurant ainsi la forme baroque du concerto.

Les choristes de Villancico seront, pour l’occasion entourés d’un petit chœur de solistes. Un baryton-basse et un ténor de renommée internationale venus pour l’occasion de métropole se mêleront à leurs voix.

La couleur acoustique de ce programme sera, une nouvelle fois inédite, notamment en raison du rassemblement de musiciens professionnels de la Réunion venant d’univers musicaux différents.


Zot la di

Concert hors du commun

Jacques Detan est un sorcier, il nous a emmenés le samedi 27 octobre, de l’Eglise de la Châtoire où l’ensemble Villancico donnait son avant dernier concert, sur une planète, hors du temps et entièrement dédié à la…Musique

Parce que, j’ai été, nous avons été, durant presque deux heures, totalement ensorcelés, transportés dans un univers d’une harmonie, d’un entrain, d’une chaleur…solaire.

Je sais, l’amour est aveugle dit-on, et moi, j’aime la Gitane, la Belle Villancico.

Cependant, je peux ici affirmer, que loin de toute cécité, ce programme consacré à Sainte Cécile, excusez du peu, Purcell et Haendel, m’a grand ouvert les yeux et les oreilles, mieux il a parlé à mon cœur. Et j’ai voyagé dans la voie lactée, parmi les myriades d’étoiles, transformées en un immense chœur céleste, amical, chaleureux, vivant, vibrant. Oui, ces musiques, ces voix, la qualité intelligente des dialogues entre les voix et les instruments, m’ont fait comprendre que j’avais quitté notre planète. J’étais devenu…éponge musicale galactique.

Mes amis de Villancico, chœur, solistes et musiciens confondus qui étaient du voyage, m’ont paru parfaitement, eux aussi ensorcelés, par une direction d’une précision cosmique et d’une invention qui, si elle n’est pas diabolique, doit sa fantaisie, sa justesse et son émotion, à sa…folie.

Je parle de folie, surtout à cause d’un rythme de valse, qui a fait s’envoler les voix qui fuguaient avec une maestria et un enthousiasme contagieux. D’ailleurs, les solistes sûrement contaminés par la température sont, eux aussi, montés au ciel et devenus par la magie de leurs talents, les Héraults annonçant la consécration de Sainte Cécile, patronne des musiciens.

Merci à vous tous pour ce Concert hors du commun, pour ce voyage intersidéral qui nous a emmenés très loin dans les pays merveilleux de la musique

Julien SABBAN