Musique

Talent péi

Héléna Esparon

C’est une évidence : la scène musicale réunionnaise s’ouvre aux jeunes talents tout en récoltant les fruits de son métissage culturel. Héléna Esparon fait partie de cette nouvelle génération de chanteuses made in « tèrla mèm ».

Hélèna Esparon est la surprise cachée dans le chocolat… c’est bon et inattendu. Après deux années à Paris à écumer bars et tremplins musicaux, elle fait ses valises pour La Réunion. Habitée par l’envie de retrouver ses racines tout en continuant sa carrière artistique, c’est sans tarder qu’elle commence à faire parler d’elle. Une première télé, puis une sélection à La Clameur ont notamment contribué à son succès public, en la hissant au rang « d’artiste à suivre de très près ».

Sur sa route, elle rencontre le percussionniste d’exception Vincent Philéas, ainsi que la charismatique Christine Salem, qui l’emportent dans le tourbillon de la création concrète. C’est peu de temps après qu’Hélèna Esparon nous offre un disque pop-folk de 4 titres intitulé « Prémices »…

La galette est propre, fruitée, féminine, teintée d’une sorte de spleen parisien laissant transparaître l’image de l’île, cette Réunion qu’elle est venue chercher. Pas d’album à proprement parler donc, mais déjà un aperçu prometteur qui lui a valu le Prix SACEM Espoir 2011.

Révélée par la Clameur des Bambous en 2009, Héléna perpétue avec brio une belle lignée de chansonnières réunionnaises.

Armée seulement d’une guitare, Héléna Esparon livre des chansons en français, aux influences anglo-saxones. Elle en écrit les textes et la musique, qui racontent l’amour, la peine, les hauts et les bas de la vie. Avec un dépouillement et une pureté qui vont droit au coeur !

Double actualité en 2011 pour la chanteuse :

Héléna a sorti un mini-album de 4 titres nommé "Prémices". Et elle a reçu le Prix SACEM Espoir.


Octobre 2018, Nouveau Clip :