Rencontre

Conversation croisée

Hypothèse de l’objet en creux : L’accoudoir

HYPOTHÈSE DE L’OBJET EN CREUX est l’intitulé d’une résidence de l’artiste Gabrielle Manglou aux Archives Départementales de La Réunion durant 4 mois à partir de septembre 2016 sur la problématique de l’absence de matérialité dans l’histoire réunionnaise.

« Notre Histoire surfe sur une ligne a-chronologique immatérielle. L’imaginaire qui en découle s’engouffre dans la complexité de la juxtaposition de civilisations diverses parfois contradictoires dans leurs logiques de pensée (Europe, Chine, Inde, Afrique, Madagascar...) Ce qui importe plastiquement parlant, ce n’est pas de rétablir une vérité ou de remplacer ce vide par des objets reconstitués mais de poser cette question : dans quel espace-temps se trouve l’immatériel de ces objets (matériels), autrement dit quels sont les frontières ou les échos potentiels entre le matériel, le virtuel, l’absence, l’invisible, l’inexistant, l’oubli, la reminiscence, le fantasme, l’hypothèse, le secret, la projection, le mensonge, la mort... la confusion. »

La salle d’exposition des A.D.R devient un lieu de recherches plastiques et d’échanges entre le personnel des archives et des invités extérieurs concernés par les questions soulevées par l’artiste.

L’accoudoir est un rendez-vous mensuel qui propose un échange entre différents points de vue, du concret au poétique, de l’acquis à l’intention.

Rendez-vous n° 2 / Réparer, restaurer / 18 oct. 2016 / 18H30 Norbert & Christian Bertille, Restaurateurs, relieurs, doreurs aux A.D.R Loran Hoarau, Historien - http://loranhoarau.blogspot.com
Gabrielle Manglou, Artiste plasticienne, artiste associée de La Cité des Arts