Festival

Jour 2

IOMMA 2018

Le Marché des Musiques de l’Océan Indien (IOMMa) permet à des groupes venus du monde entier de faire connaître leur musique lors de showcases gratuits.

Cette année, venez nombreux pour découvrir (ou redécouvrir) des artistes talentueux lors de concerts organisés dans différents lieux de l’île !


Mardi 29 Mai · Le Kerveguen


ALEX SORRES - Réunion - Maloya Hip-Hop

Considéré par certains comme ‘la voix du rap réunionnais’, Alex Sorres est à la fois auteur, compositeur et interprète. Son crédo : allier modernité et tradition, pour porter haut les couleurs de son île, évoquer la beauté de son patrimoine mais aussi les difficultés sociales du quotidien. Bien loin des clichés du « gangsta rap », son répertoire métissé mêle le Hip-hop au Blues et au Maloya, en français et en créole.


YACKO - Indonésie - Hip-hop Electro

La rappeuse Yacko a signé son premier contrat d’enregistrement à tout juste 16 ans. Voilà donc près de 22 ans qu’elle est impliquée dans le monde du hip-hop, réussissant à s’imposer comme l’une des chanteuses les plus respectées d’Indonésie. Certaines de ses chansons ont gagné une grande reconnaissance dans la sphère hip-hop, comme le tube de 2016 « THANG » qui exprimait son opinion sur l’égalité des genres. Si vous recherchez une performance de haut calibre et pleine d’énergie, assurez-vous de ne pas passer à côté !


HANS NAYNA - Mauritius - Pop Blues Rock

Jeune auteur-compositeur mauricien, Hans Nayna s’est fait une place de choix dans le paysage Africain parmi les artistes de sa génération. Avec deux albums à son actif, Music for the Soul en 2016 et Time Flies en 2017, Hans a vu sa musique prendre un envol rapide à l’international. Après un passage très remarqué au Libertalia Festival à Madagascar en 2016, il a obtenu le Prix découvertes Rfi 2017 puis le Prix de la meilleure Voix de L’Océan Indien 2017. Pour autant, avec son timbre de voix unique et ses rythmes mêlant le blues, la Soul et le rock, Hans ne compte pas en rester là !


Mardi 29 Mai · Kabardock


CHACHA - Chine - Electro Reggae

Au cours des dernières années, ChaCha s’est imposée comme une artiste chinoise indépendante incontournable. Chanteuse et musicienne depuis son plus jeune âge, elle a su s’affranchir de la sphère musicale relativement hermétique de sa ville natale dans la province du GuiZhou, pour s’exporter sur les scènes du monde entier. Bien qu’elle reste fermement ancrée dans la scène locale, travaillant régulièrement avec des artistes chinois, elle a eu l’opportunité de collaborer avec divers artistes internationaux et fut d’ailleurs la première artiste chinoise continentale à être acceptée à la Red Bull Music Academy de Madrid en 2011. Grâce à ses nombreux projets au fil du temps, elle a adopté de nombreux styles et genres différents. Pour autant, ses groupes préférés et premières influences restent Portishead et Massive Attack.


TAPKAL - Reunion - Creole Rock

Le répertoire de Tapkal se développe dans un style très singulier, qui mêle sonorités traditionnelles et bases rythmiques rock. A travers ses textes en créole, Ananda Devi Peters pose un regard spirituel sur le cours des choses. Elle interroge nos choix de vie et de société, parle de la lune, de nos aspirations et de nos égarements. Portés par les instruments traditionnels et le groove implacable de la batterie, laissez vous happer dans ce monde envoutant.


MORGANE JI - Reunion - World - Electro Rock

Originaire de la Réunion, Morgane Ji s’est d’abord fait remarquer par le label world Patch B grâce à sa voix atypique. Une voix polymorphe, qu’elle a apprivoisée au fil du temps et à force de travail, jusqu’à en faire un instrument puissant et sensuel. Elle façonne à présent aux côtés du réalisateur artistique E.r.k, un univers atypique aux sonorités à la fois brutes et technoïdes. Une fois sur scène, elle prend les traits d’une femme guerrière et, armée de son banjo, se donne toute entière. Les sonorités roots, rugueuses, de l’instrument se font plus rock n’roll une fois associé au pédalier. Un combat pacifique, pour recharger les batteries et aller de l’avant.


Mardi 29 Mai · Théâtre Luc Donat

LiNDiGo - Réunion - Maloya

LiNDiGo et son charismatique leader, Olivier Araste, tournent sur scène depuis près de 20 ans déjà. Avec leur 6e album, Komsa Gayar,sorti fin 2017, ils poursuivent leur objectif de faire reconnaître la culture populaire réunionnaise à travers le monde. Leur maloya à la fois rebelle et métissé, emprunte ainsi des sonorités à Madagascar, à l’Afrique de l’Ouest, à la Jamaïque ou encore au Brésil et plus récemment à Cuba, qui apporte dans le dernier album de touche de timba. Cela donne une musique joyeuse, festive, une transe jubilatoire qui galvanise et donne le sourire immanquablement.


BETWEENATNA - Morocco - Metal

Fondé par des membres bien connus des communautés metal et fusion casablancaises, Betweenatna est une sorte de All Stars dont les maîtres mots sont second degré et riffs déchaînés. Leur rock drôlement sérieux est le fruit de la complicité de longue date qui unie le guitariste Abdessamad Bourhim à ses compères métaleux, Said Gamha, Oubiz et Amin Hamma, qui ont tous officié dans des formations locales comme Hoba Hoba Spirit, ou Darga. Ensemble, ils composent et jouent des morceaux tantôt légers, tantôt plus sérieux et ne manquent jamais une occasion de faire un clin d’œil au “bon vieux temps”, celui des prémices des musiques alternatives à Casa.


LUCIBELA - Cape Verde - World

Lucibela appartient à une nouvelle génération décomplexée. Ces jeunes femmes s’emparent des guitares, du cavaquinho, du saxophone, de l’accordéon et de tout le capharnaüm des îles pour le passer au shaker de la civilisation des tablettes et de la télévision. Il en ressort des chansons étonnamment intemporelles, pourtant ancrées dans la tradition. La jeune Capverdienne vient ainsi de publier son premier album, Laço umbilical, dans lequel elle fait le point sur la vie, sur sa vie : être une femme, être Cap-Verdienne, vivre loin, aimer charnellement. Avec son intensité intrigante, Lucibela explore les graves à la façon des grandes sambistas brésiliennes et y ajoute un vibrato en forme de frisson.