Musique

Jean-Claude Gaspard

Jean-Claude Gaspard , un des maîtres du séga anecdotique , festif et souvent malicieux ou coquin , est à coup sûr un des chanteurs mauriciens les plus appréciés dans l’Océan Indien et dans de nombreux autres pays du monde.

out a donc commencé en 1966 . Jean-Claude a tout juste 20 ans lorsqu’il est le lauréat d’un radio crochet qui lui donne droit à la première partie des concerts de Serge Lebrasse . Il sera son parrain de scène et de studio car grâce à lui , Jean-Claude enregistrera son premier 45 tours « Wachi wala ».

Aujourd’hui, auteur de plus de 200 chansons , Jean-Claude Gaspard est l’exemple du chanteur populaire , qui raconte en musique et avec humour et talent, aussi bien les évènements de sa vie que des faits de société.

En cinquante ans de chansons, il est donc une sorte de grand témoin de son temps à travers un abondant répertoire de chansons « tranches de vie » , passionnantes à étudier et à analyser pour les sociologues et autres ethno-musicologues.

Parmi ses nombreux succès indémodables , c’est en 1988 que Jean-Claude a enregistré « Dhoby de classe » le séga tube de sa carrière. En 1990, le Gouverneur Général de Maurice , Sir Veerasamy Ringadoo le décorait de la Médaille de la Reine Elisabeth II pour sa contribution au rayonnement de la musique de son pays. Et depuis il n’a jamais cessé de créer et de chanter pour devenir une figure emblématique de la scène musicale de l’île soeur.