Musique

Une soirée « do fé » !

Joe Pilgrim & Leila Negrau

VEN 14 DÉC 2018 - 20:00 - Bisik - St Benoit - Tarif : 5€/6€all

La soirée de fin de saison 2017/2018 du Bisik, à ne pas rater !


Acteur de la scène Reggae et Dub depuis 2005, Joe Pilgrim est un chanteur charismatique à la voix singulière et mélodieuse. Son énergie, sa sensibilité spirituelle et son humanité font de lui un personnage authentique et attachant…
Il sera sur la scène du Bisik le 14 décembre avec son Yatree Band et sera précédé de Leila Negrau, de passage dans son île, accompagnée Daniel Riesser à la guitare et Joan Sartave à la basse pour une première partie qui s’annonce « do fé » !


Leila Negrau Auteur compositeur, Leila Negrau réinvente le genre et crée son propre style, son écriture. Son image est liée à son univers de chanteuse, dynamique, populaire, délivrant un message simple de femme épanouie. De passage dans son île elle proposera au Bisik un moment festif, dansant, entrainant, convivial comme elle en a l’habitude en parcourant le monde.

L’univers chanté et joué (il faut comprendre « acté ») par Leila reste celui des femmes, de sa vie et de l’humour qui la caractérise. Au fil de ses voyages, de ses lectures, de ses rencontres Leila tisse une toile musicale et s’en sert comme un support à toute écriture, elle tente modestement des exercices de style poétique et drôle. Le public aime ce mélange de théâtre de danse et de musique, c’est son originalité. Leila Négrau s’exprime, sur scène depuis l’âge de onze ans à travers la danse puis le théâtre.

Elle devient professionnelle à 16 ans et depuis une vingtaine d’année on lui confie les premières parties de Carlinhos Brown, Juliette, Rachid Taha, Césaria Evora, Youssou N’Dour, Ceu, La Grande Sophie, Bebel Gilberto, Mayra Andrade, Kassav, Malavoi…

LIBERATION

« Leila Négrau compose et écrit des chants de femmes indépendantes, une musique où la vitalité fraternise avec la fragilité »

CHORUS

« Leila n’oublie pas le maloya de sa terre natale mais l’habille de milles couleurs…le titre « Ravan », petite merveille de légèreté et d’efficacité a tout du tube potentiel »



Joe Pilgrim Né en France de parents béninois en 1981, Joe Pilgrim commence lui aussi à chanter à l’église très jeune.
Au lycée, il se passionne pour le théâtre, débute la guitare et s’ouvre au Reggae.

Il compose ensuite ses premières mélodies et écrits ses premiers textes, en anglais car il souhaite toucher un maximum de personnes.
Joe Pilgrim chante dans les rues de Lyon où il forge son identité. C’est là qu’il se fait remarquer par Pilah, grâce à qui il fait ses premiers pas dans l’univers Sound System Dub. Il devient ainsi le chanteur principal du Dub Addict Sound System.

Depuis, il ne cesse de collaborer avec bon nombre de producteurs et le Dub n’ayant pas de frontière, il s’exporte même hors de l’hexagone (Canada, Italie...). Il apparaît ainsi sur beaucoup de vinyles ou albums. On le retrouve également de plus en plus programmé dans des soirées Dub. En parallèle, Joe Pilgrim a été chanteur et guitariste dans plusieurs groupes (Inner Rose, The Wounded Lions, etc). Il enregistre également des titres Reggae Roots sous son propre nom avec les labels KA Records et Anaïa Records.
C’est avec le brillant album « Mellowmoon », en collaboration avec le producteur français Mayd Hubb, que Joe Pilgrim se révèle à un plus large public.
Le 16 novembre 2015 est sorti « Intuitions », son premier véritable album en tant que Joe Pilgrim. Il s’allie des musiciens The Ligerians pour tailler sur mesure les 13 titres Roots qui composeront l’album.

L’Humanité (avril 2016)

« Notre coup de cœur va au reggae roots du franco-béninois Joe Pilgrim & The Ligerians [...] de subtils détails qui impriment à sa musique une saveur inimitable »

Télérama (avril-mai 2016)

« Joe Pilgrim, le charisme d’un prophète humaniste [...] Un bel attelage qui fait preuve, en live, d’une envergure de niveau international »

Reggae Vibes (février-mars 2016)

« Intuitions nous transporte dans une atmosphère apaisante et profonde. Comme une invitation à la méditation, il s’agit de l’exploration du for intérieur, au rythme des battements du cœur, juste en suivant la voix et aussi les chœurs, délicatement posés sur les instruments qui baladent leurs sonorités aux effets assurés. [...] La recette de ce roots dub à la fois introspectif et collectif est plutôt enivrante »

Joe Pilgrim n’a pas fini de faire parler de lui…



L’azenda vous conseille aussi