Musique / Electro / Maloya - Séga

Maloya en ébullition

Kafmaron & Saya

Galerie Médias

Le Bisik vous invite à un voyage unique aux couleurs du Maloya nouvelle génération. Le « Blues » de la Réunion réinventé par Kafmaron et Saya, deux artistes à la créativité exceptionnelle qui chacun à leur manière assume le renouvèlement du genre. Une soirée aux confins de la tradition et de la modernité qui promet d’être riche en émotions ! À ne pas manquer !

Saya

Zoom By l’Azenda


Saya, longtemps connu sous le blaze de Sayaman, est en réalité Alexandre Le Perff. Né à Saint Denis il y a 35 ans.
Saya est auteur, compositeur, interprète de musique réunionnaise. Dans les années 90, l’artiste fait ses gammes dans le mouvement hip hop et le reggae underground local en participant à de nombreux sound systems. Au détour de kabars, porté par la puissance du maloya, de ses rythmes et de ses instruments, Saya décide d’en faire sa clé de voûte. Après un passage aux France Ô Folies de La Rochelle en 2014, Saya sort son premier album « Sayaman ». L’année suivante, il est élu Meilleur Artiste Maloya aux Voix de l’Océan Indien. Il nous présente aujourd’hui « Domin » son nouvel album… une pépite du maloya éclectique !


Kafmaron

De son vrai nom Idriss Judith, Kafmaron est un jeune chanteur, guitariste et percussionniste péi âgé de 24 ans. Il nous invite à un voyage au cœur de l’île de La Réunion à travers des compositions sophistiquées et imaginatives. Auteur, compositeur et interprète diplômé du MIMA il achève l’enregistrement de son premier album « Ater la » fin 2018 et nous le présentera ce soir aux côtés d’Emmanuel Turpin au clavier, Théo Morel à la guitare, Mahesh Vingataredy à la batterie, et Bino Waro aux percussions.

Le Maloya fusion du chanteur Réunionnais débute donc sa tournée en cette année 2019 sous forme de Quintet. La langue créole résonne à travers les percussions traditionnelles, accompagnées d’une batterie. Le tout soutenu par les cordes d’un piano étreignant et des riffs de guitare voguant de balladesacoustiques aux cadences électriques.

Inspiré par le son « péi » de Danyel Waro, Kafmaron peaufine son écriture et affine ses textes en créole Réunionnais en allant à la rencontre des « zarboutan », les pionniers du Maloya. Il plonge ainsi à l’intérieur des problématiques d’une île multiculturelle complexe tentant d’y apporter Amour et Solidarité. L’aventure a débuté en 2009 lors de ses premières scènes en Australie, puis l’Afrique du Sud en 2014 s’ensuit d’une tournée Européenne en 2018 et promet encore de belles rencontres…





- Page Fb par : ICI