Musique

1ère partie : Kanasel

Kwarivsa

VEN 29 MAR 2019 - 20:00 - Bisik - St Benoit - Tarif : 5€/6€all Infoline : 0692 87 45 72

Le Bisik vous invite à une soirée fun, groove et swing ! Une double dose de plaisir avec en première partie le régional de l’étape, Kanasel, qui voius invitera dans son univers unique de compositions créoles enlevées, et le concert à suivre de Kwarivsa, le groupe de Nicolas Payet qui vous invite dans une ambiance chaleureuse et positive, voire humoristique lorsque le thème le permet (« séga l’auto », « comme dan’ télé »).

KWARIVSA

KWARIVSA est une formation dionysienne créée courant 2014 et composée de 4 musiciens : Nicolas Payet, leader, il écrit et compose pour le groupe. On le retrouve à la voix, à la guitare et au ukulélé. Mickael Lebon est bassiste au sein du groupe. Il dispose d’une approche harmonique et technique enrichissante. Gérald Loricourt est claviériste et guitariste au sein du groupe. Professeur de musique, il apporte au groupe son savoir-faire et ses connaissances mélodiques. Il arrange de nombreux morceaux. Dimitri Domagala est le batteur de Kwarivsa. Également professeur de musique, il apporte aux compositions une dimension rythmique et structurelle majeure. Le premier album de Kwarivsa est pressé depuis peu et est aujourd’hui distribué numériquement et physiquement via les réseaux habituels.

Le groupe a eu la chance et l’opportunité de faire à 4 reprises la première partie de Manu Payet (le frère de Nicolas) au Théâtre Plein Air de Saint- Gilles.

Les radios sont également en cours de démarchage et Kwarivsa est aujourd’hui dans la playlist de Réunion la 1ère. Le groupe a également enregistré une émission « Akoustik Première » le 13 décembre 2018.


Kanasel

« Je fleurirai où je serai porté. »

Si peu de Réunionnais connaissent la devise de leur île, le Bénédictin Kanasel en a fait son fil rouge. Là où il va, il chante. Là où on chante, il va. Des rues, des bars, des scènes de festivals, le chanteur auteur compositeur vient de partout et veut y retourner. Sa musique est celle d’une culture de playlists dans lesquelles Ben Harper croise les Black Keys et Alain Peters sans le moindre tabou. Kanasel a grandi avec 10 000 albums au creux de sa poche et les a tous mis dans le sien, intitulé « Sweet Fighter ».

Une « pop de combat » sans interdits, pour une carrière sans frontières. Partout, il veut chanter le Créole de son île, le Français de son pays, et l’Anglais de ses terres promises. Floraison imminente.

L’azenda vous conseille aussi