Projection

L’institutrice

Ce film autobiographique est le second long métrage du réalisateur, il raconte l’histoire d’une institutrice qui décèle chez un enfant de 5 ans un don prodigieux pour la poésie. Subjuguée par ce petit garçon, elle décide de prendre soin de son talent, envers et contre tous.

Entre l’âge de quatre ans et demi et sept ans, j’ai dû écrire une centaine de poèmes ou, plus précisément, je les ai récités à ma nounou », raconte Nadav Lapid, en poursuivant : « à sept ans j’ai arrêté d’écrire et je ne voulais plus entendre parler de poésie. Ce n’est qu’à la fin de mon service militaire que j’ai de nouveau écrit, mais jamais plus de poésie. Mes parents ont mis mes poèmes au placard et ils y sont restés pendant vingt-cinq ans, jusqu’à ce que j’envisage d’en faire la matière d’un film. »