Spectacle

Le Rêve de Fanja

Entre la prière, la déclamation et le chant, quelque part à la frontière de ces différents modes d’expression, Kaloune construit une parole réunionnaise nouvelle, à même de conduire jusque dans les consciences d’aujourd’hui la mémoire dont son écriture est porteuse.

Ces poésies, ou contes, sont issues du répertoire de La Fée Noire mais également de son nouveau livre édité par les éditions K : Kayé la sirène ou le rêve de Fanja. Accompagnée d’une mbira, petit piano à pouces venu d’Afrique, elle dit sur scène sa poésie musicale qui balaye le vaste champ de l’identité créole, et invente une oralité contemporaine et originale.

Crédit photo : DR