Projection

Bertrand Mandico

Les Garçons sauvages

Primé et salué par la critique, ce film entièrement tourné à La Réunion est pourtant passé quasiment inaperçu chez nous.

Grand film halluciné, librement adapté du roman psychédélique de William S. Burroughs, Les garçons sauvages est une troublante épopée initiatique sexuelle et transgenre, et peut-être surtout une exploration visuelle et sensorielle superbe, poétique et inédite dans l’histoire du cinéma français.

Il faut dire que l’on navigue ici très loin de l’imaginaire du marketing touristique, sous des tropiques empoisonnés de fantasmes narcotiques, de violences et de méfaits dérangeants. On y suit le fantasmagorique redressement de cinq garçons criminels (rôles confiés à des comédiennes, dont Vimala Pons, à découvrir sur scène dans le formidable GRANDE), déportés par leur famille et abandonnés aux sévices d’un capitaine tortionnaire et aux machinations d’une scientifique dérangée.

Androgyne, borderline et envoûtante, la vision de Mandico s’inscrit dans la tradition d’un cinéma fantastique d’auteur capable de distiller malaise et plaisir dans une même potion vénéneuse.

Texte de présentation : teat



  • France
  • Sortie en salles le 28 février 2018, France
  • Scénario et réalisation Bertrand Mandico /
  • Image Pascale Granel /
  • Montage Laure Saint- Marc /
  • Son Simon Apostolou, Laure Saint- Marc, Daniel Gries /
  • Musique originale Pierre Desprats, Hekla Magnúsdóttir /
  • Avec Pauline Lorillard, Vimala Pons, Diane Rouxel, Anaël Snoek, Mathilde Warnier, Sam Louwyck, Elina Löwensohn, Nathalie Richard /
  • Photo © DR