Musique

Lindigo & Los Munequitos de Matanzas

Après le projet Pachibaba, avec Fixi et Cyril Atef, un featuring sur le titre "Maloya Magic" de Skip&die, "notre" Bluesman réunionnais Olivier Araste et ses complices du groupe Lindigo, montrent encore une fois leur goût pour les rencontres et les mélanges, cette fois ils arrivent avec de la rumba et du maloya (maloya-rumba) !

LINDIGO & LOS MUNEQUITOS DE MATANZAS

Olivier Araste, chanteur originaire de Bras-Panon, fonde en 1999 le groupe de maloya Lindigo. La formation a, à son actif, cinq albums. Misaotra Mama enregistré en 2004, Zanatany en 2006, Lafrikindmada en 2008, en 2012 sort Maloya Power et enfin Milé Sèk Milé (enregristré en live à Sainte-Suzanne) en 2015. Voilà qui est dit !

Début 2017, le groupe donne une série de concerts à Cuba et dans la foulée participe à un échange culturel. Olivier Araste découvre une famille de 19 musiciens Los Muñequitos de Matanzas (un groupe de musique latine, dont le style musical s’apparente à la rumba cubaine, et plus précisément le guaguancó...), avec laquelle il tisse des liens forts. Le groupe participera à l’enregistrement de son nouvel album, actuellement en préparation... ça c’est Lindigo ça !

Coté scène, le groupe séduit de part ses représentations scéniques explosives et sensationnelles, un groupe débordant d’énergie, une valeur sûre du maloya.

Pour cette soirée, Olivier Araste invite six membres de la jeune génération à présenter leur Rumba/Maloya. Une occasion unique de découvrir ce nouveau son de Lindigo... "Viva Cuba ! Viva La Réunion !, Vive la France !"



1ère PARTIE (UNIQUEMENT AU KERVEGUEN LE 18/11) : GADIEMBE

A la Réunion, c’est souvent le noyau familial qui constitue la base d’un groupe. Il en est de même pour la formation Gadiembe Maloya. Frères, sœurs, cousins et autres marmays du quartier de Terre Sainte ont uni leurs forces pour créer le groupe en 2014, « juste pour le plaisir et le respect de la tradition ».

Le groupe joue un maloya revisité et interprété de façon magistrale et puissante. Leur marque de fabrique : une présence scénique relevée et colorée, une scénographie soignée, l’usage de costumes et d’accessoires originaux. Le groupe n’a cessé de progresser depuis sa création, on est impatient de voir ce que nous réserve l’avenir !

Après avoir été récompensé par le « Prix du 20 Desam » en 2016 puis effectué son « baptème » du Sakifo en juin 2017, la formation familiale de Terre Sainte continue sur sa lancée.


Textes : Kerveguen