Festival

Jour 1

Manapany Festival

VEN 22 SEP 2017 - 19:30 - Manapany-les-Bains - St Joseph - Tarif : 14/18€all

Galerie Médias

Scène Ti coin charmant

  • 19H30 : Iztamma
  • 20H35 : Edgard Ravahatra
  • 21H40 : Pat’jaune
  • 22H45 : Maya Kamaty
  • 00H15 : Sedjem & Mickeysax



  • 19H30 : Iztamma
    Après un passage remarqué sur les « Dimanches du Sud Sauvage », au retour d’une tournée en métropole, ces 7 joyeux lurons sauront proposer un set énergique et festif, où s’entremêle swing, ska, chanson française, funk et reggae. Un concert d’Iztamma est une « Insertion en Zone de Turbulences, Agitation Musicale en Mouvement Ascendant »

  • 20H35 : Edgard Ravahatra
    Chanteur, auteur, compositeur originaire de « l’île en forme de plante de pied droit... » Madagascar. Edgard Ravahatra, enfant des venelles de Tana, reçoit sa formation musicale sur les « tamboho »(murs en latérite et titre de l’une de ses chansons) dans les temples, à Saint-Étienne, à l’AIMRA, dans les coulisses de sa famille, et à votre rencontre sur les chemins du monde.. Ajoutez à cela un solide attrait pour la chanson francophone, celui pour la musique des Autres et vous saurez l’essentiel de ses influences. A pas lents... « Mora-Mora » comme on dit là-bas, il se met à écrire, crée le groupe Topaka, glane quelques prix, fait des rencontres (Nina Simone, Henri Guédon) et nous arrive dans « la peau d’un personnage à la voix que l’on reçoit en plein cœur ». Son swing multicolore fera les premières parties de Nilda Fernandez, Salif Keita, Omara Portuendo, Tryo. Edgard Ravahatra « Militant malgache, hanté par le fantôme de Georges Brassens » dixit l’Afrique Enchantée de France Inter. Il rend hommage à l’artiste à La Villette en Avril et Mai 2011. Après quelques aller-retours, de sa résidence actuelle, au pays des ancêtres (tanindrazana) là-bas, à Tana ; il lui consacre son tout dernier opus.

  • 21H40 : Pat’jaune
    Avant de s’envoler vers la Métropole, Pat’Jaune fait un petit détour au Manapany Festival. Composée à l’origine par trois des frères Gonthier, Michel, François et Bernard, la formation Pat’Jaune voit officiellement le jour en 1993. Depuis 2000, Claudine Tarby a rejoint la troupe, apportant la touche féminine et assurant la partie percussion et voix. Avec une bonne dose d’humour, Pat’Jaune dépeint des anecdotes de la vie quotidienne dans les Hauts de l’île, sur des airs de polka aux accents cajun, quadrille, mazurka et séga acoustique. Au son du banjo, de la guitare, de la mandoline, du violon et de la contrebasse, le public se laisse embarquer pour un voyage temporel dépaysant.

  • 22H45 : Maya Kamaty
    Du créole en misouk au créole sur les scènes du monde entier ! Maya Pounia nait à la Réunion et grandit entre les accords de son père, leader du groupe Ziskakan et les contes de sa mère. La richesse de sa culture ne se révèle à elle dans toute son immensité que lorsqu’elle arrive à Montpellier pour ses études. « C’est seulement en m’éloignant que j’ai compris l’importance du travail auquel ma famille a participé : le combat pour la valorisation de la langue, le partage et la transmission du maloya, c’est énorme. » C’est alors que la jeune étudiante intègre en tant que choriste le groupe Grèn Sémé qui se produira en 2008 au festival Sakifo. Le 8 mars 2012, Maya Kamaty se produit pour la première fois : les instruments traditionnels (kayanb, roulèr) fécondent le champ de l’acoustique, les textes oscillent entre imaginaire et réflexion, portés par une langue imagée et magique et la voix emporte en brise et en braise le blues métissé de maloya... L’année suivante, Maya Kamaty obtient le Prix Alain Peters et le Prix des Musiques de l’océan Indien. En 2015, l’artiste est désignée Coup de cœur de l’Académie Charles Cros et emporte le prix de la Meilleure Voix Féminine de l’océan indien. Aujourd’hui, Maya Kamaty prend la liberté d’emprunter de nouveaux chemins avec un nouvel album tinté de sons électro en préparation.
  • 00H15 : Sedjem & Mickeysax
    Fraîchement débarqués de la Côté Atlantique, SEDJEM & MICKEYSAX mixent un excellent Carry Oldschool, un fameux Rougail Électro et une Musique Urbaine Boucanée. Avis aux amateurs de nouvelles saveurs musicales.


Textes : Prog Manap

L’azenda vous conseille aussi