Musique / Jazz - Blues

Béné Maillot

Mandarine

Si la soul et le jazz sont ses piliers indéfectibles, Béné Maillot sait aussi s’en dessaisir pour épouser des inspirations en lien direct avec son appétit contemporain. L’allusion de l’artiste à son île natale ne se résume pas à des clins d’œil ingénus livrés sous forme de kayamb samplés. Après un préambule où l’auteur-compositrice assume son fredonnement comme un parti pris, elle libère son intuition insulaire en rendant un hommage vibratoire à feu Alain Peters et son exemplaire « mangé pou le cœur ». Accompagnée par deux pointures qu’on ne présente plus, le poétique Dimitri Domalaga et l’électrique Pascal Manglou, le trio nous presse un agrume impétueux et solaire.

Crédit photo Mikaël Thuillier