Musique

Moadib Jazz Ansanm

Le projet est né fin 2015 à l’île de La Réunion de la rencontre de Nicolas Beaulieu (Guitare) Youric Delacuvellerie (Contre Basse), Garti Moadib (Batterie) et David Fourdrinoy (Vibraphone), des musiciens aux parcours très différents mais se rejoignant autour de cette même sensibilité à l’univers Jazz.


MoAdib Garti

Mohamed Adib Garti (Moadib) est un musicien belgo-marocain installé depuis 2014 à la Réunion. Il quitte son pays natal vers la Belgique en 1999 pour se consacrer à la musique. Il passe 11 ans à Bruxelles, une capitale européenne riche en expérience musicale où il entame son auto-apprentissage de la musique. Curieux et passionné, il deviendra après quelques années multi-instrumentiste, pour lui, une meilleure façon de comprendre, d’approfondir la musique. Son oncle pianiste lui communiquera un faible pour le jazz, qui aura forgé son parcours. Tout d’abord chanteur, puis s’accompagnant à la guitare plongera dans la musique brésilienne. La basse électrique un peu plus tard l’entraînera vers d’autres horizons. Enfin, la batterie et les percussions. Les années vécues à Bruxelles lui permettent de partager de la musique avec d’innombrables musiciens belges et étrangers comme Pierre Anckaert (P), Ivo Sans (Dr), Olivier Hernandez (Hr) Selim Boudraa (Sx)etc Il s’installera plus tard à l’île de Mayotte pendant 4 ans, où il se consacre une partie de son temps à l’éducation musicale et l’autre à intégrer des projets musicaux, comme le projet du chanteur Eliasse Joma, ou le poète El HAD. Installé à La Réunion depuis 2014, il continue à cultiver les belles rencontres musicales (Luc Joli, David Felix, Eric Lucilly, Mickael Beaulieu) , mais aussi des collaborations avec la danse comme pour la création du spectacle « Le 7eme sens » de Saby Morales


Youric Delacuvellerie

Depuis son adolescence, Youric Delacuvellerie nourrit sa passion musicale par un goût prononcé pour l’éclectisme. Autodidacte pendant les 10 premières années de son apprentissage, il suit par la suite un enseignement auprès de M.A.I à Nancy et au conservatoire en parallèle dont il obtient le DEM Jazz en guitare. Vivant à La Réunion depuis 1993, il trouve sa place auprès de Pierre Wekstein dans une fusion klezmer au sein de PIWEK et monte son groupe de Jazz Eklektik le YOURXTET. Plusieurs collaborations sur divers instruments : TRIBALOYA, NATHALIE NATIEMBE, LE PAIN DES FOUS, BLAKLOU, LE MACHIN, DZORD et comme "contre"bassiste avec le MOADIB GARTI TRIO dont un album est en préparation.


Nicolas Beaulieu

Multi-stylistique, il joue dans diverses formations allant du Hard-rock au Jazz et fait ses premiers concerts à l’âge de seize ans. En 2002, il part se former au Music Academy International à Nancy où il travaille avec François Cochet, Sylvain Courtney, Pierre Alain Goualch, Franck Aghulon, Bruno Shorp, Jean Marie Ecay… Il sort diplômé du Jazz Academy International, major de sa promotion. De retour à la Réunion, il est le premier guitariste à obtenir la Médaille d’Or en cursus Jazz au Conservatoire National de la Réunion. Sur les conseils de l’harmoniciste Olivier Ker Ourio, Nicolas décide de suivre les cours du Centre des Musiques Didier Lockwood à Paris, où ses talents de compositeur sont fort appréciés. Il y fonde le Ninjazz Qtet avec lequel il se produit au célèbre club parisien, le Sunset, lors des Soirées Découverte, dédiées aux nouveaux talents. A Paris, Nicolas réunit autour de ses compositions le batteur Nicolas Charlier, le contre bassiste Zacharie Abraham, le pianiste Jean Kapsa et le saxophoniste Maxime Berton au sein du Nice Place Quintet (1/2 finaliste tremplin Jazz à St Germain des Près). Il monte également le Kolamaya trio à Francfort, trio germano-réunionnais dans lequel il donne son interprétation de la musique réunionnaise et allemande. Avec ce trio, Nicolas enregistre son premier album jazz. En Allemagne, il colabore aussi avec le batteur Christian Scheuber, la pianiste russe Regina Litvinova avec qui il se produit au Euopa Fest (Bucarest), Markus Schieferdecker, les saxophonistes Reiner Witzel, Gary Fuhrmann, Jean-Francois Michel. Depuis son retour à La Réunion en 2010, on a pu l’écouter sur les scènes jazz de l’île dans Waloo Qtet, Moïse Ichama Group, Prof Jah Pinpin New Qtet, Gael Horellou…Il accompagne également François Jeanneau, Simon Goubert, Didyé Ker Grain, Antoine Hervé, Iza, Bernard Brancard, Bastèr, Natacha Tortillard, Ticok Vellaye, Frédéric Joron… Since returning to Reunion in 2010, it has been possible to hear him on the jazz scene of the island in the Waloo Quartet, the MoiseIchama Group, the Prof Jah Pinpin New Qtet, with Gael Horellou, and others. He also accompanied François Jeanneau, Simon Goubert, Didyé Ker Grain, Antoine Herve, Iza, Bernard Brancard, Baster, Natacha Tor-llard, TicokVellaye, Frederick Joron,..


David Fourdrinoy

David Fourdrinoy obtient un DE de percussion classique après des études au CRR de Rouen avec Pascal Zavaro et Ronan Quélen. Il se passionne pour l’improvisation et se forme en tant que vibraphoniste auprès de Franck Tortiller, Jean marc Quillet, Rémi Biet. Ses rencontres avec Laurent Dehors, Denis Charolles, David Chevalier, l’ouvrent sur des esthétiques nouvelles.


David Fourdrinoy

David développe ses compostions très tôt au sein d’un groupe aux sonorités « softmachiniennes »Vaïbz . Il joue également dans Beluga (fusion jazz/ groove), dans Dog Food, un duo expérimental de fusion stylistique aux accents métalleux et dans Shaâzam. Il accompagne et forme les danseurs du CNDC d’Angers et Cefedem de Normandie jusqu’en 2012 avant de rejoindre Le CRR de la Réunion. Il crée la musique pour la performance chorégraphique « Impair » de Jérôme Brabant. Avec le jeune ballet du CRR, il créé et joue dans la Création de Soraya Thomas « On dirait que... ». Il impulse auprès des jeunes danseurs une dynamique de performances danse/musique hors lumière.