Musique / Pop - Rock / World (Musiques du monde) / chanson - folk

Hymne à l’amour et à l’émotion !

Nicole Dambreville & Jason Mist

VEN 15 NOV 2019 - 20:00 - Bisik - St Benoit - Tarif : 5€/6€all Infoline : 0692289322

Nicole Dambreville qu’on ne présente plus et qui prépare discrètement un nouvel album aux côtés de Pascal Manglou dont on espère bien qu’elle nous révélera quelques titres ce soir-là… En 1ère partie Jason Mist une jeune surdouée de la guitare slide de 25 ans à peine qui nous vient de Nouvelle Calédonie

Nicole Dambreville

Chanteuse et comédienne, Nicole Dambreville est née à Saint Joseph et reste toujours très attachée au sud sauvage.

Elle commence le théâtre au collège et écrit sa première pièce a 13 ans. Elle entre au lycée à 14 ans et continue la comédie. Elle intègre le célèbre théâtre Vollard en 1993. C’est au sein de cette compagnie, qui compte beaucoup de musiciens, que le chant commence à prendre de l’importance dans sa carrière artistique. Danyel Waro la repère lors de l’un de ses concerts. En 1999, elle chante Piaf et Aznavour et marque le public réunionnais avec ses interprétations de la Môme. Elle sera choriste pour Baster. Ses titres les plus célèbres sont : « Dan blan Kèr noir », « Exil », « Kompliman », « Mon lémè » ou « Ti Kaz mon kér ». Parallèlement elle a continué le théâtre et a joué dans des productions comme « Les Mariés de l’île Bourbon », « la Revanche des Femmes » ou plus récemment « Piaf Fait son cinéma » ou « Zistwar Fanm ».


Jason Mist

On comprend pourquoi Jason Mist sait qu’il est né pour faire de la musique. Après le piano qu’il a pratiqué dès ses 4 ans, c’est vers la guitare qu’il se tourne finalement à l’adolescence. Mais pas n’importe laquelle, la guitare slide, qu’on joue à plat, posée sur les genoux. La révélation vient d’un concert de Bob Brozman auquel il assiste à l’âge de 15 ans. Fasciné par le jeu de guitare hors du commun du bluesman et ethnomusicologue, il s’achète sa première Lapsteel, et se lance d’emblée avec dans la composition.

Perfectionniste et rigoureux, le virtuose qui étonne par son jeune âge, remporte à 17 ans le Trophée des jeunes artistes à Nouméa en 2011, puis sort dans la foulée son 1er album intitulé « Basha » (langage en hindi), qu’il enregistre avec les professeurs du Conservatoire de Musique. Ce 1er opus est plébiscité par les professionnels qui le nomment meilleur album dans la catégorie Pop/rock aux Flèches de la Musique 2012. Fort de son succès, Jason s’envole ensuite pour l’Inde, direction Calcutta où il se forme pendant 3 mois, auprès de Debashish Bhattacharya, maître de chaturangui, la guitare slide indienne, et qui deviendra son mentor. 3 mois de rigueur et de travail acharné qui lui permettent d’affiner sa maîtrise de l’instrument, et au-delà de la musique de « vivre une expérience très forte, culturellement et spirituellement, une bonne grosse claque dans la figure ».

Le jeune prodige cultive un style bien à lui, gardant en tête cette phrase de Miles Davis : « La clé de la réussite, c’est de trouver son style. »

L’azenda vous conseille aussi