Musique

Féminisme dansé

Pantone 219, La Fabrik des filles

Dictature du rose pour les filles du bleu pour les garçons, hégémonie des personnages masculins dans les livres et les dessins animés, distribution partiale des jouets : jeux d’imitation (dinettes, poupées...) pour les filles alors que les petits garçons sont invités à se servir de leur imagination avec des jeux de construction... être une fille, non c’est pas rose ! Et pourtant… Pantone 219, dit « rose Barbie », impose sa suprématie. La fillette grandit dans un univers où les princesses de Disney et Barbie sont des modèles virus qui évoluent en « Girly Pop Star » à l’adolescence.

Et quand elles deviennent femmes, ça donne quoi ?


chorégraphie et interprétation : Céline Amato - assistante chorégraphe : Sandra Rivière - scénographie : Carst - Coproductions Les Bambous (St-Benoît), L’Entre-Pont (résidence accompagnée 2016), Résidences L.A.B : Les Agités du Bokal (Tampon), projet « Rouv la kaze » - festival Danse Péi, Le Hangar (St-Gilles), Écoles Primaire centre & Estella Clain (St Leu), IME Baobab (Bras Panon), l’Entre-Pont outiens institutionnels DACOI, Région Réunion