Théâtre

Chaos planétaire

Planète

Galerie Médias

Planète est la 21ème création du Théâtre des Alberts. Un spectacle de manipulation de marionnettes sur table, musical et sans paroles.

À la frontière des arts de la marionnette et des arts du cirque, ce spectacle s’appuie sur le langage chorégraphié du mouvement des corps des manipulateurs et des marionnettes.

Ici, on s’affronte, on se poursuit, on joue avec l’autre et avec soi, on se grimpe dessus et on explore ses relations aux autres et à soi même.

Trois êtres atypiques sans voix ni lois, habitent trois manipulateurs, témoins et acteurs de leurs confrontations émotionnelles. Tour à tour colériques, versatiles, facétieux, violents ou candides, ils se déchirent ou se rassemblent. Les manipulateurs devront trouver un équilibre entre l’ordre et le chaos.





Mise en scène de Vincent Legrand (Théâtre des Alberts) et Eric Domenicone (La Soupe Cie), assistés de Stéphane Deslandes
Jeu et manipulation : Charlène et Marion Duboscq, Olivier Le Roux | Création musicale : Eric Ksouri | Interprétation musicale : Eric Ksouri, le KW Kwatyor | Création lumière et régie : Laurent Filo | Création et conception des marionnettes : Olivier Le Roux | Recherches et aide à la conception des marionnettes : Stéphane Deslandes,
Charlène & Marion Duboscq | Création de l’affiche : Hippolyte | Crédit photos : Théâtre des Alberts | Production : Théâtre des Alberts | Co-production : La Cité des Arts | Soutien : la Spedidam

Le Théâtre des Alberts remercie Aurélie Lecoq, stagiaire costumière, Sabine Beguey et Florence Delaunay, maquilleuses.

Le Théâtre des Alberts est une compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (Direction des Affaires Culturelles - Océan Indien) et le Conseil Régional. Elle est soutenue par le Conseil Départemental de la Réunion, le Territoire de la Côte Ouest et la Commune de Saint-Paul.

  • Magazine
  • À ce propos

Chic Planète

Avec leur dernière création, les marionnettistes des Alberts transgressent les codes du genre pour provoquer un big bang (...) +++