Musique

Accordéons-nous !

Pran La Poz Sat Maron

L’accordéon a longtemps gardé l’image d’un instrument de bal musette. Une idée reçue qui a bien évolué, notamment depuis le début du 21e siècle où il retrouve ses lettres de noblesse au travers de répertoires allant du classique à la variété en passant par le tango ou la musique contemporaine. Invitation au voyage avec un instrument qui permet tout !

À l’heure où nous bouclions ce programme, nous apprenions le décès d’Yvette Horner, et instantanément l’écho se faisait avec cette soirée du 27 septembre… C’est dire le chemin qu’il reste à parcourir ! On ne va pas nier que l’égérie à bretelles de Jean-Paul Gaultier n’a pas durablement marqué l’image de son instrument, du moins en France. Mais c’est justement toute l’ambition d’Ariane Lorentz, de ses élèves et de ses invités : nous amener à voir plus loin, ou tout simplement nous rafraîchir la mémoire, sur les possibilités artistiques et esthétiques de l’accordéon.

Au moment d’écrire ces lignes, le programme exhaustif n’est pas encore établi, mais nous sommes d’ores et déjà en mesure de vous annoncer que vous entendrez des arrangements pour orchestre d’accordéons autour de la Symphonie des jouets de Mozart, de la Marche de Radetzky de Strauss, la Gourmandise de Jean Pacalet, la Valse des Négresses Vertes, Walk of Life de Dire Straits…

Il y aura aussi des pièces pour accordéon et piano (Piazzolla, Prélude fugue et variation de Franck), pour accordéon et violon (Czardas de Monti, suite bulgare de Semionov), pour accordéon et voix (Kurt Weil), et pour trio (Danse hongroise de Brahms).

Vous avez dit “éclectique” ?


Avec l’Ensemble d’accordéons du CRR, Ariane Lorentz (accordéon), Maïté Cazaubon (piano), Eva Tasmadjian (violon).
Entrée libre sur réservation.